Les jeux intelligents dans l’enseignement des mathématiques et des sciences physiques

Les jeux intelligents dans l’enseignement des mathématiques et des sciences physiques

Jeux intelligents / ESII / EC Nicolas-Bouvier / 2018-2019


Responsables du projet : Mme F. Boitard et M. J. Caruso / Mail : fanny.boitard(at)edu.ge.ch – john.caruso(at)edu.ge.ch

Le projet « Les jeux intelligents dans l’enseignement des mathématiques et des sciences physiques » avait pour objectif d’évaluer la pertinence du jeu pour l’enseignement.
Après nous être beaucoup documenté sur la question, il a été choisi de se lancer sur plusieurs pistes en même temps, gageant qu’il serait assez vite montré lesquelles sont prometteuses et lesquelles le sont moins.

Établir les critères qui font qu’un jeu est « réussi » n’est pas simple car les critères dépendent des gouts de l’enseignant, de celui des élèves, des niveaux d’étude, des compétences à acquérir, de circonstances logistiques (matériel, salles), etc. Il est dès lors important de souligner à quel point ce retour sur les jeux n’est valable que dans le périmètre de cette prospective et qu’il n’est « absolument » pas possible de conseiller ou déconseiller un jeu en particulier.

Plusieurs types de jeux ont été testés cette année. Voici ceux qui peuvent être recommandés :

Jeux sérieux
Dragon box algebra 12+, introduction aux équations – sur tablette, multiplateforme. C’est un jeu qui amène très joliment et progressivement le joueur à « sentir » les équations. Il s’agit d’isoler une boite d’un côté d’une salle partagée en deux zones. On retrouve l’idée essentielle que tout ce qu’on fait d’un côté sera fait de l’autre et on doit utiliser cette règle pour résoudre les problèmes posés. ll est nécessaire de le proposer très en amont du chapitre sur les équations.

Jeux de l’académie de Dijon, jeux d’algèbre – sur tablette, multiplateforme. L’inspection pédagogique régionale de mathématiques de l’académie de Dijon a fait le choix de créer quelques applications pour tablettes utilisables en classe. Ces jeux sont idéals pour la différenciation en proposant de faire jouer les élèves plus avancés, ou au contraire en remédiation.

Euclidea, jeu de géométrie – sur tablette ou ordinateur (mais sans mémoire dans ce cas). Il s’agit d’un jeu qui consiste à construire des constructions géométriques à l’aide de règles et de compas. C’est aussi un jeu qui valorise la simplicité et la beauté mathématique. Trouvez la solution la plus élégante – celle qui comporte le moins de mouvements possible – et un meilleur score est ainsi obtenu. Il s’agit d’un jeu magnifique. Avec son système d’étoiles, il permet une difficulté variable et est passionnant pour les élèves quelques soient leurs niveaux. Un bon jeu à proposer avant Noël. Par contre, le transfert sur papier est malheureusement difficile en pratique.

Création de jeux
Des usines à jeux rendront le travail plus facile ! Clickteam fusion, hype ou, plus simplement, learning apps. La création d’un joli jeu est par contre chronophage. Il est dès lors recommandé de ne se lancer que dans un projet ponctuel précis et à destination uniquement de ses élèves.

Gestion de classe
Classcraft est un jeu qui consiste à créer, pour chaque élève, un avatar dans un monde virtuel. Dans ce monde virtuel, l’avatar reçoit des points d’expérience ou perd des points de vie en fonction de son comportement en classe. Selon son avancement dans le jeu, le personnage peut apprendre des « pouvoirs » qui ont des conséquences réelles sur le déroulement de la classe (par exemple « choisir une question dans un test qui comptera double »).
Si classcraft parait trop compliqué, il est possible de choisir une version très simple «classdojo».

Entendre le retour des élèves :

 

2019-08-12T13:29:57+00:00
République et canton de Genève | DIP connexion