Une génération anxieuse : et si les smartphones étaient en cause ?

Qui n’a pas déjà été frappé par la façon quelque peu étrange dont les interactions entre adolescents se déclinent aujourd’hui ? On les voit de plus en plus souvent échanger entre eux de manière distraite et décousue, le nez collé à leur téléphone, occupés à scroller, à prendre des selfies ou à envoyer des snaps. Entre deux cours, à l’école, un étrange silence signale parfois à une enseignante perplexe que chaque élève s’est retiré confortablement dans sa petite bulle numérique.

Est-ce que ce désinvestissement progressif des interactions sociales réelles au profit de la vie virtuelle pourrait expliquer les problèmes de santé mentale massifs de la génération Z ? C’est l’hypothèse que formule Jonathan Haidt, célèbre psychologue social américain, dans un essai passionnant : The Anxious Generation: How the Great Rewiring of Childhood Is Causing an Epidemic of Mental Illness (traduction française à paraître en juin).

Lire la suite

On en parle, l’enseignement du futur

6528043.image

Des outils numériques en classe? Pour quoi faire?

Si le BYOD (Bring Your Own Device) ou “Amène ton propre appareil” devient de plus en plus courant dans les pratiques éducatives outre-atlantique, son intégration reste encore très timide dans les classes européennes. L’idée était, à la base, de pallier aux limitations budgétaires en matière d’installation numérique en classe et de profiter des appareils informatiques des élèves (smartphones, tablettes, ordinateurs) en demandant à ces derniers de les amener en classe afin de les utiliser comme outils de travail.

Lire la suite

République et canton de Genève | DIP connexion