Projection du film Nous, Princesses de Clèves

Les cinémas du Grütli et le SEM Formation offrent 30 places aux enseignant-e-s de tous degrés pour la projection du film Nous, Princesses de Clèves, de Régis Sauder (2011, France, 69′). Celle-ci aura lieu le

mercredi 13 septembre 2017 à 20:00 aux cinémas du Grütli (16, rue du Général-Dufour)AffFilm-Nous-Cleves

Les invitations (une par personne, exclusivement pour les enseignant-e-s du DIP) sont à réserver par retour de courriel auprès de marc.houvet(at)edu.ge.ch .

La projection sera suivie d’une discussion sur les questions de la transmission des œuvres classiques en milieu scolaire et de leur appropriation par des élèves de quartiers dits « sensibles » . Les intervenant-e-s: Madame Cinthia Meli, chargée d’enseignement au Département de langue et littérature françaises modernes, UNIGE; Monsieur Christophe Ronveaux, maître d’enseignement, Groupe de recherche pour l’analyse du français enseigné, FPSE; UNIGE.

Des élèves du lycée Diderot dans les quartiers nord de Marseille explorent l’un des plus anciens romans de la littérature française : La Princesse de Clèves, de madame de Lafayette. Le miroir que leur tend ce livre du 17e siècle leur renvoie leurs propres émois amoureux mais aussi le poids des contraintes religieuses, familiales, scolaires et sociales, un monde tout aussi codifié que sous Henri II ! La caméra capte avec une bonne distance les commentaires bruts des lycéen-ne-s, qui révèlent leur compréhension fine et personnelle de cette histoire d’amour absolu. La caméra pénètre également dans les familles où l’on débat avec énergie des passions et des comportements amoureux. Les élèves ont su trouver leurs propres clés pour s’ouvrir au monde de Lafayette.

Bande-annonce et dossier de presse sur le site officiel du film

Projection du film Une Idée folle

Les cinémas du Grütli et le SEM Formation* offrent 30 places aux enseignant-e-s de tous degrés pour la projection du film UNE IDÉE FOLLE de Judith Grumbach (2017, France, 95′). Celle-ci aura lieu le

Mercredi 21 juin 2017 à 20:00 aux cinéma du Grütli (16, rue du Général-Dufour) une-idee-folle-ecole-documentaire-bande-annonce-1

Les invitations (une par personne, exclusivement pour les enseignant-e-s du DIP) sont à réserver par courriel auprès de marc.houvetm(at)edu.ge.ch).

La projection sera suivie d’une discussion avec la réalisatrice Judith Grumbach et Olivier Maulini, professeur à l’Université de Genève (FAPSE) et responsable du Laboratoire de recherche Innovation-Formation-Education (LIFE).

Elle s’appelle Judith Grumbach. Âgée de 31 ans, elle est persuadée que l’école est la clef de tous les commencements. Elle a donc tourné dans 9 écoles aux cinq coins de l’Hexagone, publiques et privées, de la maternelle au collège. Des écoles qui offrent aux enfants des valeurs pour transformer la société et des moyens pour cultiver l’empathie, la capacité à coopérer, la créativité, l’esprit critique et la confiance en soi. Ce film revigorant pose la question de l’innovation dans l’école du 21e siècle à travers le témoignage d’élèves, d’enseignant-e-s, de parents et de spécialistes de l’éducation (François Taddei, fondateur et directeur du Centre de recherches interdisciplinaires, féru des nouvelles technologies dans l’enseignement; Emmanuel Davidenkoff, rédacteur en chef du Monde Campus; Jérôme Saltet, créateur du jeu Les Incollables et du premier journal quotidien pour enfants en Europe, Mon Quotidien).

Bande-annonce et dossier de presse sur le site officiel du film

*Le ciné-club Zéro de conduite, initié par le SEM Formation et les cinémas du Grütli, s’adresse aux enseignant-e-s et à toute personne intéressée par les questions d’éducation. Le choix porte sur des films aux qualités formelle avérées et susceptibles de nourrir une réflexion accrue. A cet effet, des discussions suivent chaque projection, en présence d’intervenant-e-s pouvant apporter un éclairage sensible sur le propos du film. Les séances sont ouvertes à tous. Un tarif privilégié de 8 Frs l’entrée est accordé aux enseignant-e-s en plus des 30 invitations. offertes par le SEM.

Projection du film ET LES MISTRALS GAGNANTS

Le distributeur Pathé-Film, les Scala et le SEM Formation offrent 90 places aux enseignant-e-s  pour la projection du film ET LES MISTRALS GAGNANTS (79 mn, vo en français). Celle-ci aura lieu le

mercredi 26 avril 2017 à 13:30 aux cinémas des Scala (23, rue des Eaux-Vives)Photo Charles

Les invitations (une par personne, exclusivement pour les enseignant-e-s du DIP) sont à réserver par courriel auprès de marc.houvet@edu.ge.ch . Une confirmation leur sera envoyée le 25 avril.

Ils ont entre six et neuf ans. La réalisatrice a choisi de suivre ces enfants tous atteints de maladies douloureuses non pour filmer leur pathologie mais leur capacité à en parler, à vivre heureux malgré tout. Tout courageux qu’ils sont, ils restent des enfants avec leurs craintes mais surtout leur capacité de vivre l’instant présent avec cette intensité tant oubliée lorsqu’on devient adulte. Sans voyeurisme ni pathos. La caméra est à bonne distance, à hauteur de vue des enfants et ne capte rien d’autre que leurs rêves, leurs plaisirs simples, leur joie de vivre, spontanée et sincère. La vie d’enfants à part entière. La chanson de Renaud vient à propos souligner « qu’il faut aimer la vie et l’aimer même si le temps est assassin ».Et comme le dit la réalisatrice, *une belle vie ne se mesure pas au nombre d’années ». Un magnifique hymne à la vie.

Et les Mistrals gagnants, Anne-Dauphine Julliand, France, 1h19. A l’affiche dès le 3 mai 2017.

Projection du film NOCES

Une avant-première spéciale du film NOCES pour les enseignant-e-s
90 places offertes !noces-poster-de-fr-it

Le distributeur Frénétic-Films, les Scala et le SEM Formation offrent 90 places aux enseignant-e-s  pour la projection du film NOCES (97 mn, vo en français et en ourdou, admis dès 12 ans). Celle-ci aura lieu le

mercredi 5 avril 2017 à 13:15 aux cinémas des Scala (23, rue des Eaux-Vives)

Les invitations (une par personne, exclusivement pour les enseignant-e-s du DIP) sont à réserver par courriel auprès de marc.houvet@edu.ge.ch .

Stephan Streker définit son film comme une tragédie grecque. « Parce que, comme dans une tragédie grecque, c’est la situation qui est monstrueuse, pas les personnages. Les liens qui unissent les membres de la famille sont des liens d’amour sincère. Et pourtant, tout le monde est écartelé. A commencer évidemment par Zahira entre ses  aspirations à une liberté légitime et son maour pour sa famille dont les membres se trouvent êre aussi ses gôliers. Jean Renoir disait qu’il n’y avait pas de méchants dans ses films parce que chacun a toujours ses raisons. » Inspiré réellement d’un fait réel survenu à Charleroi, ce film superbe relève davantage des mythes et des archétypes qui nourrissent notre imaginaire, plutôt qu’un témoignage tragique sur les mariages forcés des jeunes filles immigrées.

Noces, Stephen Streker, Belgique/Pakistan, 1h37. A l’affiche dès le 19 avril 2017.

Bande-annonce, dossier de presse sur le site du distributeur

Le site pédagogique du film

Projection Révolution Ecole, 1918-1939

Les cinémas du Grütli et le SEM Formation* offrent 40 places aux enseignant-e-s de tous degrés pour la projection du film REVOLUTION ECOLE-1918-1939, de Joanna Grudzinska (2015, France, 85′). Celle-ci aura lieu le

vendredi 31 mars 2017 à 20:30 aux cinéma du Grütli (16, rue du Général-Dufour)Capture d’écran 2016-12-05 à 12.05.03

Les invitations (une par personne, exclusivement pour les enseignant-e-s du DIP) sont à réserver par courriel auprès de marc.houvet@edu.ge.ch .

La projection sera suivie d’une discussion avec Joanna Grudzinska (réalisatrice),  Léa Todorov (co-scénariste) et Marc Houvet (SEM Formation). Dans le cadre du Festival Histoire et Cité de l’Université de Genève.

Au sortir de la Grande Guerre, l’éducation apparaît comme la seule possibilité d’une révolution. Des médecins expérimentent de nouvelles méthodes scolaires. Des pédagogues dynamitent l’esprit de compétition et l’élitisme de l’école traditionnelle afin de former des élèves éclairés et insoumis. Changer l’école pour changer le monde sera le leitmotiv de la Ligue internationale pour l’éducation nouvelle, fondée en 1921 sous l’impulsion du sociologue genevois, Adolphe Ferrière. Richement illustré d’images d’archives dont certaines inédites, ce film restitue les années folles de cette pédagogique nouvelle qui se voulait pacifiste, démocrate et égalitaire. Au rythme des sept congrès internationaux qui se tinrent jusqu’en 1937, ce documentaire donne à voir et à comprendre tous les débats qui ont opposé les modérés aux plus radicaux de ces pédagogues innovateurs. Les questions de liberté, de discipline, de sanctions, de coopération, de mixité, d’égalité entre élèves et professeurs prennent une ampleur extraordinaire et résonnent encore aujourd’hui.

*Le ciné-club Zéro de conduite, initié par le SEM Formation et les cinémas du Grütli, s’adresse aux enseignant-e-s et à toute personne intéressée par les questions d’éducation. Le choix porte sur des films aux qualités formelle avérées et susceptibles de nourrir une réflexion accrue. A cet effet, des discussions suivent chaque projection, en présence d’intervenant-e-s pouvant apporter un éclairage sensible sur le propos du film. Les séances sont ouvertes à tous. Un tarif unique de 5 Frs l’entrée (prix durant le Festival Histoire et Cité) est accordé aux enseignant-e-s en plus des 40 invitations offertes par le SEM.

Projection I AM NOT YOUR NEGRO

Une avant-première spéciale du film I AM NOT YOUR NEGRO pour les enseignant-e-s du secondaire II
100 places offertes !

Le distributeur Sister Distribution, le cinéma des Grütli et le SEM Formation offrent 100 places aux enseignant-e-s du secondaire II  pour la projection du film

I AM NOT YOUR NEGRO. Celle-ci aura lieu le
9
mercredi 22 mars 2017 à 13:30 aux cinémas des Grütli (16, rue du Général-Dufour, 1204 Genève)

Les invitations (une par personne, exclusivement pour les enseignant-e-s du DIP) sont à réserver par courriel auprès de marc.houvet@edu.ge.ch .

La projection sera suivie d’une discussion avec Abel Davoine, distributeur du film.

Pourquoi la société a-t-elle besoin de construire le concept de « nègre » ? Pour répondre à cette question lancinante, Malcom X, Martin Luther King, Medgar Evers et d’autres figures marquantes du mouvement d’émancipation des Noirs américains sont convoqués par le cinéaste haïtien Raoul Peck dans un film d’une intelligence époustouflante. A partir d’images fixes, d’extraits de films de fiction et d’actualités, c’est toute l’histoire des Africains-Américains qui défile sur un texte écrit par l’écrivain James Baldwin et lu par l’acteur Samuel L. Jackson. La puissance des images et des propos est à la mesure des enjeux humanistes et démocratiques qui se posent aux USA et partout dans le monde.  I am not your negro, Raoul Peck, USA/France, 1h35.

Projections scolaires sur demande aux cinémas du Grütli

Dossier pédagogique et autres infos (en anglais)

Bande-annonce sur le site du distributeur suisse

Projection Captain Fantastic

Les cinémas du Grütli et le SEM Formation* offrent 30 places aux enseignant-e-s de tous degrés pour la projection du film CAPTAIN FANTASTIC, de Matt Ross. Celle-ci aura lieu le mardi 7 mars 2017 à 20:15 au cinéma du Grütli (14, rue du Général-Dufour)affiche-1-1

Les invitations (une par personne, exclusivement pour les enseignant-e-s du DIP) sont à réserver par courriel auprès de marc.houvet@edu.ge.ch .

La projection sera suivie d’une discussion avec Mical Vuataz-Staquet, co-présidente de l’Association Faire l’école en liberté-FEEL et Olivier Maulini, professeur à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Education – Université de Genève. Discussion qui portera notamment sur les avantages et les limites de l’enseignement à domicile, le poids du conformisme et l’idéal des parents comme cadre normatif dans l’éducation des enfants.

Ben et Leslie ont choisi d’élever leurs six enfants d’une façon radicale, loin de la société de consommation. Dans le cadre sauvage des forêts du Nord-Ouest des Etats-Unis, Ben soumet ses enfants (la plus jeune a six ans, le plus âgé dix-sept ans) à des enseignements rigoureux basés sur l’analyse scientifique et d’intenses exercices physiques et de survie en pleine nature. La famille préfère « rendre hommage à un humaniste vivant plutôt qu’à un elfe fictif » en fêtant l’anniversaire de Noam Chomsky à la place de la Nativité. Cette utopie pédagogique est ébranlée quand les enfants sont confrontés au mode de vie très conformiste des grands-parents. Tout en ayant renoncé à toute carrière professionnelle pour vouer leur existence à leurs enfants, les parents sont-ils les meilleurs ou les pires qui soient ? La fin du « savoir absolu » épuré des scories de la société consumériste, religieuse et militariste justifie-t-elle des moyens aussi radicaux qui isolent les enfants et les mettent parfois en danger ? Cette captivant fable moderne est également un road-movie à épreuve initiatique qui soulève bien des questions sur le sens d’apprendre.

Projection du film NON ASSISTANCE

Akka Films et le SEM Formation offrent 150 places aux enseignant-e-s de tous degrés pour la projection du film NON ASSISTANCE, de Frédéric Choffat. Celle-ci aura lieu le

mercredi 22 février 2017 à 13:30 aux cinémas du Grütli (4, rue du Général-Dufour)

Les invitations (une par personne, exclusivement pour les enseignant-e-s du DIP) sont à réserver par courriel auprès de marc.houvet@edu.ge.ch .Affiche NON_ASSISTANCE_pour_web

La projection du film (durée 52 minutes) sera suivie d’une discussion avec Madame Caroline Abu Sa’Da, co-auteur du film et porte-parole de MSF-Suisse et Philippe Coeytaux, co-producteur du film avec Nicolas Wadimoff. La discussion portera sur les initiatives d’associations et de volontaires qui tentent de sauver les réfugié-e-s en péril lors de la traversée sur de frêles esquifs en Mer Méditerranée.

Le cinéaste genevois Frédéric Choffat donne à voir plusieurs initiatives citoyennes qui pallient les insuffisances de l’Union Européenne et de l’OTAN en matière d’aide aux réfugiés naufragés en Méditerranée. Au delà de la dénonciation de nombreux exemples de non assistance de la part des Etats, c’est une véritable chaîne de solidarité qui est mise en lumière, en Suisse, en France, en Italie et en Allemagne. Les témoignages de réfugiés alternent avec des actions de premier secours en pleine mer par des rafiots associatifs qui alertent des navires militaires autorisés à prendre à bord des naufragés. D’autres initiatives ont suivi comme Watch the Med, un observatoire transnational « contre les injustices meurtrières en mer » ou ALARM PHONE, une ligne directe que les réfugiés peuvent appeler à toute heure pour demander de l’aide depuis leur embarcation. Un film édifiant qui apporte des pistes de réponses à cette tragédie humaine.

Un dossier pédagogique sera transmis par e-mail sur demande. Des projections scolaires pourront avoir lieu dès la fin février (contact : marc.houvet@edu.ge.ch )

Projection du film Révolution silencieuse

Le SEM offre 30 places  aux enseignant-e-s de tous degrés lors de l’avant-première du film Révolution silencieuse (de Lila Ribi, 2016, Suisse, 1h32, v.o. française 3833b3c6b59145161194bdad78814468sous-titrée anglais) . Celle-ci aura lieu le

mercredi 25 janvier à 20:00 au cinéma Les Scala (23, rue des Eaux-Vives)

Les invitations (une par personne, exclusivement pour les enseignant-e-s du DIP) sont à réserver par courriel auprès de marc.houvet@edu.ge.ch .

La projection sera suivie d’une discussion avec l’équipe du film.

Voici, dans la veine des films comme DEMAIN, un document qui donne à voir une solution concrète pour résister à la pensée unique de l’agro-alimentaire mercantile et destructeur de l’environnement : l’expérience d’une famille de paysans du Jura vaudois qui a décidé de se lancer dans la culture de blés anciens. La caméra suit le saut dans l’inconnu de ces producteurs laitiers de père en fils qui se recyclent dans la production d’une nourriture vivante, saine et pleine de saveurs, en cohérence avec leurs convictions philosophiques, éducatives (école à la maison pour leurs plus petits enfants) et écologiques. Cédric, Christine et leurs six enfants sont l’exemple même de la citation de Pierre Rabhi en exergue du film : « La vraie révolution est celle qui nous amène à nous transformer nous-mêmes pour transformer le monde ».

Projection film : Primaire

primaire-poster-fr

Le distributeur Frénétic-Films, les Scala et le SEM Formation offrent 190 places aux enseignant-e-s  pour la projection du film PRIMAIRE. Celle-ci aura lieu le mercredi 14 décembre 2016 à 13:15 aux cinémas des Scala (23, rue des Eaux-Vives)

Les invitations (une par personne, exclusivement pour les enseignant-e-s du DIP) sont à réserver par courriel auprès de marc.houvet@edu.ge.ch .

La projection sera suivie d’une discussion avec Monsieur Nicolas Bindschedler, en charge du projet « école inclusive ». La discussion portera sur les pratiques d’intégration scolaire.

Elle a toujours foi en l’école républicaine, laïque, gratuite et obligatoire. Elle se donne à fond pour épauler ses élèves allophones et intégrer dans sa classe une fille autiste. Démêler des causes considérées comme perdues par les autres, coordonner le spectacle de fin d’année, Florence est sur tous les fronts.  Malgré quelques doutes et renoncements, cette institutrice de la région grenobloise ne cesse d’apprendre et de se relever des claques qu’elle prend. La cinéaste a passé deux ans dans des classes pour être la plus juste possible dans l’écriture de son scénario. Elle aura par ailleurs été conseillée par des professeures des écoles qui ont également coaché l’institutrice incarnée par Sara Forestier. Outre la dimension collective et rituelle de l’école bien restituée, un souffle romanesque traverse ce récit initiatique.

Primaire, Hélène Ange, France, 1h45. A l’affiche dès le 11 janvier 2017.

République et canton de Genève | DIP connexion