Projection Le Jeune Karl Marx

Les cinémas Les Scala et Agora-Films offrent 100 places aux enseignant-e-s de tous degrés pour la projection du film Le Jeune Karl Marx, de Raoul Peck (2017, France/Allemagne, 118′). Celle-ci aura lieu le

mercredi 27 septembre 2017 à 13:30 aux cinémas Les Scala (23, rue Eaux-Vives)LE JEUNE KARL-B1-vect-CHF.indd

Les invitations (une par personne, exclusivement pour les enseignant-e-s du DIP) sont à réserver par retour de courriel auprès de marc.houvet@edu.ge.ch

Le cinéaste haïtien Raoul Peck trace le portrait de Karl Marx, de 1843 à 1848, entre sa vingt-cinquième et trentième année. De son amour fervent pour Jenny, de ses départs forcés de Cologne, Paris et Bruxelles pour s’installer à Londres, de ses débats avec les autres révolutionnaires de l’époque tels Proudhon et Bakounine, de la rédaction enfièvrée du Manifeste du parti communiste avec son ami Friedrich Engels, tout est reconstitué grâce à des recherches très documentées et une mise en scène tirée au cordeau. L’effervescence des idées nouvelles et l’émergence d’un mouvement international des ouvriers et artisans de ces années 1840 sont superbement bien restituées et leur pertinence résonne toujours avec les évènements des siècles suivants.

Bande-annonce et dossier pédagogique très copieux sur le site français du film

Bande-annonce, photos et dossier de presse sur le site suisse du film

Informations horaires du film sur le site du cinéma Les Scala

Projection Captain Fantastic

Les cinémas du Grütli et le SEM Formation* offrent 30 places aux enseignant-e-s de tous degrés pour la projection du film CAPTAIN FANTASTIC, de Matt Ross. Celle-ci aura lieu le mardi 7 mars 2017 à 20:15 au cinéma du Grütli (14, rue du Général-Dufour)affiche-1-1

Les invitations (une par personne, exclusivement pour les enseignant-e-s du DIP) sont à réserver par courriel auprès de marc.houvet@edu.ge.ch .

La projection sera suivie d’une discussion avec Mical Vuataz-Staquet, co-présidente de l’Association Faire l’école en liberté-FEEL et Olivier Maulini, professeur à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Education – Université de Genève. Discussion qui portera notamment sur les avantages et les limites de l’enseignement à domicile, le poids du conformisme et l’idéal des parents comme cadre normatif dans l’éducation des enfants.

Ben et Leslie ont choisi d’élever leurs six enfants d’une façon radicale, loin de la société de consommation. Dans le cadre sauvage des forêts du Nord-Ouest des Etats-Unis, Ben soumet ses enfants (la plus jeune a six ans, le plus âgé dix-sept ans) à des enseignements rigoureux basés sur l’analyse scientifique et d’intenses exercices physiques et de survie en pleine nature. La famille préfère « rendre hommage à un humaniste vivant plutôt qu’à un elfe fictif » en fêtant l’anniversaire de Noam Chomsky à la place de la Nativité. Cette utopie pédagogique est ébranlée quand les enfants sont confrontés au mode de vie très conformiste des grands-parents. Tout en ayant renoncé à toute carrière professionnelle pour vouer leur existence à leurs enfants, les parents sont-ils les meilleurs ou les pires qui soient ? La fin du « savoir absolu » épuré des scories de la société consumériste, religieuse et militariste justifie-t-elle des moyens aussi radicaux qui isolent les enfants et les mettent parfois en danger ? Cette captivant fable moderne est également un road-movie à épreuve initiatique qui soulève bien des questions sur le sens d’apprendre.

République et canton de Genève | DIP connexion