2 films TAHRIR, PLACE LA LIBERATION + LE FOND DE L’AIR EST ROUGE

Libération, être libre. Dans le cadre du Festival Histoire et Cité*, le SEM Formation offre 30 places aux enseignants à chacune de ces deux projections :

TAHRIR, PLACE DE LA LIBERATION, le mercredi 21 mars 2018 à 20:30, Cinerama Empire

LE FOND DE L’AIR EST ROUGE, le samedi 24 mars 2018 à 9:30, Auditorium Arditi

Les invitations (une par personne, exclusivement pour les enseignants du DIP) sont à réserver auprès de marc.houvet@edu.ge.ch

Présentation des deux films

TAHRIR, PLACE DE LA LIBERATION (Stefano Savona, 2011, FR/IT, 91′, vo st fr.)

Le 11 février 2011, le peuple du Caire renverse le président Moubarak. La caméra de Savona saisit le pouls d’un mouvement de libération dans toute sa complexité et sa force. Puis un débat avec Stefano Savona (réalisateur) et Pénélope Bortoluzzi (productrice). https://histoire-cite.ch/programme/tahrir-place-de-la-liberation/

LE FOND DE L’AIR EST ROUGE (Chris Marker, 1977, FR, 180′, vo fr.)

Ce film culte montre l’insoumission de la décennie 1967-1977 face aux loups de tous les pouvoirs. En Chine, au Chili, à Cuba, au Vietnam, en Tchécoslovaquie, en Bolivie, en France, aux USA, au Japon . En un montage virtuose, Chris Marker tire le bilan de ces années d’utopie. Ensuite se tiendra un débat avec Dork Zabunyan (maître de conférences en études cinématographiques, Université de Lille 3). https://histoire-cite.ch/programme/le-fond-de-lair-est-rouge/

 

*La Maison de l’Histoire de l’Université de Genève propose du 21 au 24 mars la troisième édition de son Festival Histoire et Cité. Avec débats, librairie, cinéma, arts vivants, expos. Chercheurs, journalistes et artistes réfléchiront à ce qu »être libre » signifie, par le passé comme au présent. https://histoire-cite.ch/le-festival/

Film Révolution école 1918-1939

Parmi les évènements qui vont marquer les Journées du film historique 2017, la projection du film Révolution école 1918-1939 devrait susciter un vif intérêt notamment auprès des enseignant-e-s intéressés par l’évolution des idées pédagogiques.

Capture d’écran 2016-12-05 à 11.50.09

Ce film revient sur ces années folles où des pédagogues et autres médecins ou sociologues qui voulaient inventer une éducation nouvelle pour un enfant nouveau.

Aperçu de ce film captivant à plus d’un titre :
Au sortir de la Grande Guerre, l’éducation apparaît comme la seule possibilité révolutionnaire.  Des médecins comme Ovide Decroly ou Maria Montessori, n’auront de cesse d’expérimenter de nouvelles méthodes scolaires. Tandis que des pédagogues, réformateurs comme Paul Geheeb, Adolphe Ferrière et Janusz Korczak, ou d’obédience libertaire tels Alexander Neill et Célestin Freinet vont dynamiter l’esprit de compétition, les punitions et l’élitisme de l’école traditionnelle afin de former des élèves éclairés et insoumis.

 

 

Capture d’écran 2016-12-05 à 11.55.12
Changer l’école pour changer le monde sera le leitmotiv de la Ligue Internationale pour l’Education Nouvelle, fondée en 1921 sous l’impulsion du sociologue genevois, Adolphe Ferrière, également à l’origine de l’Ecole Active. Richement illustré d’images d’archives dont certaines inédites, ce film restitue les années folles de cette pédagogique nouvelle qui se voulait pacifiste, démocrate et égalitaire. Au rythme des sept congrès internationaux de l’Education Nouvelle qui se tinrent jusqu’en 1937, ce documentaire donne à voir et à comprendre tous les débats qui ont opposé les modérés aux plus radicaux de ces pédagogues innovateurs. Avec un sens de l’évocation historique (les effets des régimes fascistes et nazis mais aussi de l’URSS et du Front Populaire français sur ces pratiques nouvelles)  et quasi romanesque de par la lecture de certaines lettres entre ces pédagogues ou de leurs journaux intimes, les questions de liberté, de discipline, de sanctions, de coopération, de mixité, d’égalité entre élèves et profs prennent une ampleur extraordinaire et résonnent encore aujourd’hui.

 

Révolution Ecole 1918-1939
Joanna Grudzinska, 2002, France, 1h25, vo fr., +12/+12Capture d’écran 2016-12-05 à 12.05.03

Projection unique du film le vendredi 31 mars 2017 à 20:30 aux cinémas du Grütli. Le film sera présenté par Rita Hofstetter (historienne de l’éducation, Université de Genève) puis suivi d’un débat avec Léa Todorov et Joanna Grudzinska, les réalisatrices, et Marc Houvet (SEM).

 

 

République et canton de Genève | DIP connexion