Projection LE CUIRASSE POTEMKINE

195130Les Cinémas du Grütli, Ecole&Culture et le SEM Formation offrent 100 places aux enseignant-e-s de tous degrés pour la projection du film Le Cuirassé Potemkine, de Sergueï M. Eisenstein (1927, URSS, 75′). Celle-ci aura lieu le

jeudi 5 octobre 2017 à 20:30 aux Cinémas du Grütli (16, rue Général-Dufour)

Les invitations (une par personne, exclusivement pour les enseignant-e-s du DIP) sont à réserver par retour de courriel auprès de marc.houvet@edu.ge.ch

Projection accompagnée au piano par Jean-Yves Poupin.

Cette projection sera accompagnée d’une présentation du film et du cycle « Révoltes et Révolutions », neuf films importants qui se sont penchés sur des révoltes et processus révolutionnaires qui ont ébranlé le monde.*

Dans la rade d’Odessa, le drapeau rouge est hissé pour soutenir la révolte des marins du Potemkine. L’armée tsariste tire sur la foule. L’évènement qui déclencha un mouvement révolutionnaire dans la Russie de 1905 est exalté avec un art sublime et pionnier du montage. Hymne au combat collectif, au peuple comme héros de l’Histoire en marche,  ce chef d’oeuvre du cinéma mondial revêt à lui tout seul une révolution formelle.

Excellent dossier pédagogique sur le site du réseau canopé (ressources numériques pour les enseignant-e-s en France)

*Avec comme fil rouge, l’anniversaire de la révolution soviétique de 1917 et les mouvements de révoltes sociales des années 1967 et 68, les Cinémas du Grütli, Ecole&Culture et le SEM Formation invitent les enseignant-e-s  à neuf projections publiques du 5 octobre 2017 au 8 mai 2018 autour de la thématique des Révoltes et Révolutions. Sur réservation, les classes (secondaire I et II) peuvent assister à ces projections publiques ou demander des projections scolaires en matinée (dans des dates proches de celle de la projection publique et à partir de 40 élèves) . Plus d’informations au sujet de ce cycle de neuf films sur le site des cinémas du Grütli

Projection Le Jeune Karl Marx

Les cinémas Les Scala et Agora-Films offrent 100 places aux enseignant-e-s de tous degrés pour la projection du film Le Jeune Karl Marx, de Raoul Peck (2017, France/Allemagne, 118′). Celle-ci aura lieu le

mercredi 27 septembre 2017 à 13:30 aux cinémas Les Scala (23, rue Eaux-Vives)LE JEUNE KARL-B1-vect-CHF.indd

Les invitations (une par personne, exclusivement pour les enseignant-e-s du DIP) sont à réserver par retour de courriel auprès de marc.houvet@edu.ge.ch

Le cinéaste haïtien Raoul Peck trace le portrait de Karl Marx, de 1843 à 1848, entre sa vingt-cinquième et trentième année. De son amour fervent pour Jenny, de ses départs forcés de Cologne, Paris et Bruxelles pour s’installer à Londres, de ses débats avec les autres révolutionnaires de l’époque tels Proudhon et Bakounine, de la rédaction enfièvrée du Manifeste du parti communiste avec son ami Friedrich Engels, tout est reconstitué grâce à des recherches très documentées et une mise en scène tirée au cordeau. L’effervescence des idées nouvelles et l’émergence d’un mouvement international des ouvriers et artisans de ces années 1840 sont superbement bien restituées et leur pertinence résonne toujours avec les évènements des siècles suivants.

Bande-annonce et dossier pédagogique très copieux sur le site français du film

Bande-annonce, photos et dossier de presse sur le site suisse du film

Informations horaires du film sur le site du cinéma Les Scala

Projection du film Nous, Princesses de Clèves

Les cinémas du Grütli et le SEM Formation offrent 30 places aux enseignant-e-s de tous degrés pour la projection du film Nous, Princesses de Clèves, de Régis Sauder (2011, France, 69′). Celle-ci aura lieu le

mercredi 13 septembre 2017 à 20:00 aux cinémas du Grütli (16, rue du Général-Dufour)AffFilm-Nous-Cleves

Les invitations (une par personne, exclusivement pour les enseignant-e-s du DIP) sont à réserver par retour de courriel auprès de marc.houvet(at)edu.ge.ch .

La projection sera suivie d’une discussion sur les questions de la transmission des œuvres classiques en milieu scolaire et de leur appropriation par des élèves de quartiers dits « sensibles » . Les intervenant-e-s: Madame Cinthia Meli, chargée d’enseignement au Département de langue et littérature françaises modernes, UNIGE; Monsieur Christophe Ronveaux, maître d’enseignement, Groupe de recherche pour l’analyse du français enseigné, FPSE; UNIGE.

Des élèves du lycée Diderot dans les quartiers nord de Marseille explorent l’un des plus anciens romans de la littérature française : La Princesse de Clèves, de madame de Lafayette. Le miroir que leur tend ce livre du 17e siècle leur renvoie leurs propres émois amoureux mais aussi le poids des contraintes religieuses, familiales, scolaires et sociales, un monde tout aussi codifié que sous Henri II ! La caméra capte avec une bonne distance les commentaires bruts des lycéen-ne-s, qui révèlent leur compréhension fine et personnelle de cette histoire d’amour absolu. La caméra pénètre également dans les familles où l’on débat avec énergie des passions et des comportements amoureux. Les élèves ont su trouver leurs propres clés pour s’ouvrir au monde de Lafayette.

Bande-annonce et dossier de presse sur le site officiel du film

République et canton de Genève | DIP connexion