Ressources

Inviter à la culture le public scolaire n’est pas une action anodine

Qui invite qui, à quoi, pourquoi, où et comment ?

Quels choix établir ? Quelles définitions approuver ? Sur la base de quels critères équitables ? Autant l’annoncer clairement, on ne peut répondre à ces questions sans s’égarer dans le consensuel et le compromis de la culture de masse, sans se soumettre à une autorité factice et à une bienveillance de convenance, sans accepter – en fin de compte – une forme de censure.

Musée de l'Acropole à Athènes

Musée de l’Acropole à Athènes

Une invitation à la culture c’est prendre un risque, transgresser les codes, évaluer les opportunités de réussir un défi, ne pas sous-estimer les écueils de l’incompréhension, abandonner au vestiaire les attentes stéréotypées, transformer un éventuel échec en une réflexion ouverte.

Mais la chance sourit toujours aux audacieux. Rencontrer l’inattendu, accepter de remettre en question nos connaissances et non s’en servir pour s’octroyer une vision en surplomb, s’émouvoir ou s’interroger au contact d’une création: c’est goûter au plaisir de vivre, de songer, de s’éveiller finalement à une autre dimension, à de nouveaux territoires.

Le document INVITATION À LA CULTURE a été conçu et rédigé afin que chacun.e d’entre nous affirme un souhait commun en conviant autrui à la culture: s’interroger et transmettre.