Chartes des élèves du Collège de Cayla

//Chartes des élèves du Collège de Cayla
Chartes des élèves du Collège de Cayla 2018-07-22T13:46:40+00:00

 

Pour pouvoir nous sentir bien à l’école et y travailler le mieux possible, nous avons besoin :

  • de bonnes conditions matérielles
  • de sécurité physique
  • de bien-être moral
  • d’un cadre structurant pendant les leçons

Nous souhaitons que tout ce qui nous est fourni au niveau matériel pour bien travailler reste intact.

Pour cela, j’estime qu’il faut éviter : la saleté, les dégâts, les vols, et tout ce qui va dans le même sens.

J’estime donc que chacun doit préserver : la propreté, le bon état des lieux, du matériel commun, du matériel d’autrui, de son matériel personnel.

Quand nous venons à l’école, nous souhaitons nous sentir physiquement en sécurité. Pour cela, j’estime qu’il faut renoncer : aux bousculades, aux coups, aux agressions physiques, aux bagarres, aux attitudes qui encouragent ou attisent les bagarres, aux « jeux » violents ou qui peuvent dégénérer en bagarre, et à tout ce qui va dans le même sens.

J’estime donc que chacun doit : faire preuve de maîtrise de soi, tenter de régler les conflits de manière non violente, avoir conscience des conséquences que les violences physiques peuvent entraîner, pour celui qui les commet comme pour celui qui les subit, prévenir les personnes capables d’empêcher une bagarre qui se prépare, inciter à la médiation ceux qui veulent se battre, intervenir pour interrompre une bagarre, au moins en faisant appel aux adultes.

Nous souhaitons trouver à l’école une atmosphère favorable au bien-être moral.

Pour cela, j’estime qu’il faut éviter : les moqueries, les plaisanteries qui font mal, les rumeurs, les insultes, les menaces ; les jalousies, les tensions entre élèves qui ne s’apprécient pas, la volonté de domination, l’intolérance à l’égard des différences, les clans ; et tout ce qui va dans le même sens.

j’estime donc qu’il faut privilégier : la maîtrise de soi, le respect mutuel, la tolérance, le tact, la politesse l’entraide, l’écoute, le dialogue, la médiation, les compromis.

En salle de classe, nous souhaitons pouvoir travailler efficacement.

Pour cela, je pense qu’il faut éviter : d’oublier ses instruments de travail, de provoquer des interruptions dans le déroulement de la leçon, de parler tous en même temps, d’être bruyants.

J’estime donc pouvoir travailler dans de bonnes conditions quand : l’atmosphère est calme, silencieuse et détendue, chacun respecte les règles de bon fonctionnement, chacun a effectué à domicile le travail préparatoire nécessaire, le maître peut instaurer et maintenir un cadre favorable à l’écoute, au respect mutuel, chacun tient compte des remarques de l’enseignant, chacun s’investit dans sa scolarité, le maître suit le programme, assure une bonne planification du travail et des épreuves.

Cachet de Cire

 

République et canton de Genève | DIP connexion