Bibliographies sélectives demandées par le corps enseignant

Entrée plus précoce à l'école obligatoire : encouragement à l'égalité des chances et mise en valeur des compétences professionnelles de l'EDE en milieu scolaire ?

Encouragement à l'égalité des chances

Construire l'égalité des chances : quels défis pour l'éducation préscolaire ?

L’égalité des chances ne se décrète pas. Elle se construit dès les premières années de vie, en particulier par des offres d’éducation préscolaire sensibles à la production d’une société plus inclusive. Comment relever les nombreux défis de l’égalité des chances dans la petite enfance ? Comment répondre aux besoins des enfants et de la société, en matière de soutien précoce à l’acquisition du langage, d’inclusion, de rapports de genre ou de développement émotionnel ? Quelles sont les avancées de la recherche scientifique dans ces domaines ? Et comment préparer les professionnel-les de l’éducation de l’enfance aux exigences de la société de demain ?

En présence de Madame Christina Kitsos, conseillère administrative en Ville de Genève, en charge du Département de la cohésion sociale et de la solidarité et de Monsieur Jean-Marc Triscone, vice-recteur, membre de la Fondation du secteur petite enfance, Université de Genève.

Encouragement de l'intégration dans le domaine préscolaire

Depuis quelques années, le débat sur l'éducation de la petite enfance s'est fortement intensifié au niveau national, incluant plus récemment la question de l'intégration des enfants migrants. Diverses études sur les effets positifs de l'accueil extrafamilial sur les enfants d'âge préscolaire ont aussi contribué au débat. Dans une perspective d'égalité des chances, en particulier en vue d'une scolarité réussie, des mesures d'encouragement dit précoce dans le domaine préscolaire seraient ainsi profitables, en particulier pour les enfants issus de familles défavorisées, migrantes ou isolées. C'est dans ce contexte que l'Office fédéral des migrations (ODM) demande à chaque canton de développer un programme d'intégration comprenant notamment l'encouragement préscolaire.

Guide pour un encouragement précoce réussi

L’encouragement précoce a des effets positifs pour tous les enfants en ce sens qu’il stimule leurs aptitudes motrices, linguistiques, cognitives et sociales. Les enfants issus de familles défavorisées, en particulier sur le plan socioéconomique, tirent profit des offres d’éducation, de formation et d’encadrement de la petite enfance. De même, pour les enfants de familles dans lesquelles aucune de nos langues nationales n’est parlée, des offres ciblées peuvent accroître les chances de bien démarrer au jardin d’enfants ou à l’école. L’égalité des chances est une condition importante pour la réussite d’un processus d’intégration. En outre, investir tôt dans l’encouragement précoce favorise non seulement le bien-être des enfants concernés, mais également la cohésion de l’ensemble de la société. C’est pourquoi la Commission fédérale pour les questions de migration CFM a présenté, en 2009, un rapport consacré à l’encouragement précoce qui dressait un état des lieux de la recherche, la pratique et la politique actuelles en la matière et définissait les champs d’action prioritaires. Toujours en 2009, la Commission a formulé des recommandations précisant les domaines dans lesquels des efforts particuliers devaient être déployés. L’Office fédéral des migrations ODM et la Commission fédérale pour les questions de migration CFM ont ensuite décidé, dans le cadre de projets-modèles, de lancer un appel d’offres concernant un programme consacré aux différents aspects de l’encouragement précoce, portant une attention particulière à l’intégration des enfants de familles issues de l’immigration.

- L'inclusion de l'intention à la pratique

Fort de son succès, le concept d'inclusion devient un mot d'ordre dans le champ de l'action sociale. Historiquement il trouve ses racines dans l'accompagnement des personnes en situation de handicap, mais il fait référence à plusieurs types de handicap : physique, psychique, social et culturel. Dans le domaine de la petite enfance, il est question d'inclure la diversité des jeunes enfants et des familles, dans le cadre d'un accueil d'accessibilité généralisée [...]

Intégration : aspects et éléments constitutifs d'un travail d'intégration de bonne qualité dans le domaine de la petite enfance : approfondissement thématique du Cadre d'orientation pour la formation, l'accueil et l'éducation de la petite enfance en Suisse

Ces dernières années, l’Office fédéral des migrations et ses partenaires du secteur de l’intégration œuvrent à transposer cette réponse dans la pratique. D’un côté, cela concerne les migrants qui, une fois arrivés en Suisse, doivent trouver leurs marques le plus tôt possible. C’est pour cela que les cantons et les communes, soutenus par la Confédération, fournissent un grand éventail d’informations aux primo-arrivants. D’autre part, et c’est là le sujet central de cette publication, cela touche les enfants dont les familles ont immigré. Ils doivent être soutenus le plus tôt possible après leur naissance et bénéficier des mêmes chances que les enfants autochtones et leurs parents. La Confédération, les cantons et les communes souhaitent développer l’aide à l’intégration dans le domaine de la petite enfance.

L'intégration des enfants migrants dans le domaine préscolaire : évolution de la conception du programme "Réussir l'intégration dès l'enfance" 

e travail est centré sur l’intégration des enfants migrants dans le domaine du préscolaire. Plus précisément, cette recherche pose comme objectif principal celui d’évaluer le programme : “Réussir l’intégration dès l’enfance” établi dans le canton de Neuchâtel pendant les années 2010-2011 et coordonné par le Service de la cohésion multiculturelle (COSM). Ce programme s’inscrit dans le cadre des financements mis à disposition par la Confédération pour des projets favorisant l’intégration des personnes étrangères. Le programme est composé de douze projets indépendants qui visaient à promouvoir l’égalité des chances des enfants socialement défavorisés entre 0 et 6 ans. Les trois axes principaux ciblaient l’encouragement précoce à la lecture, la valorisation de la culture d’origine et le renforcement des compétences langagières ainsi que celui des compétences éducatives des parents. Ce mémoire de master est focalisé sur la compréhension du processus ayant permis la conception et la réalisation du programme. Afin de comprendre ce processus, nous nous sommes intéressés à plusieurs dimensions. Avant tout, tous nous sommes concentrés sur la contribution des diverses mesures à la réalisation de l’égalité des chances. Ensuite, nous avons analysé les facteurs motivant un partenaire qui travaille en lien avec les enfants appartenant à cette tranche d’âge à mettre en place un projet. Les soutiens reçus grâce à la participation à ce programme de la part du COSM, nous ont également intéressés. Pour terminer, une autre dimension s’est intéressée aux stratégies favorisant la participation des familles et des enfants migrants à ces projets. Pour répondre à ces questionnements, des analyses de documents en relation avec la description des projets nous ont donné l’opportunité de prendre en compte le contexte dans lequel ces projets s’inscrivent. En outre, nous avons mené des entretiens avec des responsables de projets et des professionnels liés au terrain. Enfin, des observations des deux activités et du colloque conclusif organisé par le COSM et réunissant tous les partenaires ont aussi contribué à la compréhension de ce processus. Les principaux résultats de ce mémoire montrent comment les différents projets contribuent à la réalisation de cette égalité. Plus particulièrement, un accent a été mis sur les activités autour du livre, le rôle du professionnel, la cohésion entre deux langues et deux contextes culturels différents, le partenariat et la collaboration avec les parents, l’utilité du soutien aux parents ainsi que l’utilité d’avoir une coordination pour la mise en commun des savoirs entre tous les partenaires. Pour justifier la mise en place d’un projet de ce type, les responsables se concentrent sur la nécessité d’agir précocement, sur les témoignages des responsables en contact avec le terrain et sur l’opportunité de participer à un projet s’insérant dans la politique des autorités fédérales. En ce qui concerne les soutiens aux partenaires reçus par le COSM, une grande importance a été attribuée aux divers appuis pour la création même du programme et pour la prise en charge administrative ainsi qu’aux bénéfices de la mise en réseau des partenaires. Pour terminer, les principales stratégies utilisées visant à favoriser la participation des enfants et des familles aux activités du projet optent pour l’ouverture de la plupart des mesures à tout le monde, pour un ancrage dans les structures d’accueil extrafamiliales publiques et pour la présentation du projet par une personne de confiance.

L'intégration préscolaire à Genève : point de vue d'éducateurs-trices de l'enfance sur les ressources humaines disponibles pour favoriser l'intégration d'enfants à besoins éducatifs particuliers au sein d'institutions de la petite enfance du Canton de Genève

Ce travail de mémoire réalisé en vue de l'obtention de la maîtrise universitaire en éducation précoce spécialisée est une recherche menée auprès de vingt et une éducatrices de l'enfance travaillant dans douze institutions de six communes genevoises. Cette recherche a été menée par questionnaire ainsi que par entretien. Le but est de connaître le point de vue des éducatrices de l'enfance sur les ressources humaines disponibles pour favoriser l'intégration d'enfants à besoins éducatifs particuliers au sein de leur institution de la petite enfance. Les résultats obtenus ici mettent en avant le besoin des éducatrices d'être soutenues lors d'intégration d'enfants à BEP. Dans le contexte genevois il existe des services externes, apportant leur soutien aux équipes éducatives, cependant le délai d'attente est souvent jugé trop long et le nombre de rendez-vous dans l'année insuffisant pour les éducatrices rencontrant des difficultés avec des enfants ayant des besoins éducatifs particuliers. La complémentarité apportée par des ressources internes et externes semble être une bonne solution pour répondre aux besoins des éducatrices. [4e de couv.]

L'origine sociale des élèves

L'école peut tout" : "L'école inclusive abolit les clivages sociaux", "Les parents collaborent, les enfants réussissent", "Exposer aux mêmes savoirs garantit l'égalité". Ou, "L'école n'y peut rien" : "L'école fréquentée fait toute la différence", "Les élèves de milieu populaire sont insensibles à la culture légitime", "Les héritages décident de tout". Méritocratique ou strictement reproductrice des inégalités sociales ? Les opinions sur l'école font s'opposer ceux qui estiment qu'elle peut tout et ceux qui considèrent qu'elle est impuissante face à l'origine sociale des élèves. S'appuyant sur les recherches les plus récentes, les auteurs reformulent, contextualisent et mettent en perspective ces affirmations pour distinguer le mythe de la réalité. Ils fournissent ainsi des clés pour comprendre et interpréter les études scientifiques et se former un avis éclairé sur les grands enjeux éducatifs de notre époque.

La pédagogie de l'inclusion, un enjeu de formation, un enjeu professionnel pour les institutions de l'enfance

La notion de pédagogie de l'inclusion permet de ne pas stigmatiser tel ou tel enfant, selon son origine ou ses particularités, mais de porter une attention à sa singularité. Au-delà de l'accueil, elle suppose de porter un regard bienveillant sur son environnement habituel et d'utiliser ses richesses pour familiariser les enfants avec les notions de respect, d'altérité et de diversité. C'est ce que prône le Centre régional de formation des professionnels de l'enfance Nord-Pas-de-Calais qui a inclus cette notion dans ses enseignements.

Préoccupations des acteurs de l'accueil de l'enfance : témoignages, besoins et pistes d'actions : besoin de réduire les disparités entre  les lieux d'accueil, de bénéficier d'un cadre cohérent pour offrir des prestations garantissant qualité et égalité des chances

Préambule. Des disparités qui impactent l'accueil de l'enfance. Les métiers de l'enfance au coeur de la professionnaliation de l'accueil de l'enfance. Des conditions-cadres de travail à harmoniser. Des questions de gouvernance qui se posent. La coresponsabilité du financement de l'accueil de l'enfance. Instituer l'accueil de l'enfance sur le plan national en se fondant sur les finalités du secteur. Se fédérer pour faire évoluer le domaine de l'accueil de l'enfance. Rendre visible l'accueil de l'enfance pour en faire une priorité politique. Autres sources d'inspiration. Recommandations de pro enfance.

Scolarisation des enfants allophones : encouragement précoce : transition petite enfance-école

Cette brochure s’inscrit dans le contexte de l’égalité des chances, du concept 360° et plus particulièrement de la problématique des transitions qui jalonnent le parcours d’un enfant. Elle entend s’intéresser à l’une des premières transitions, celle de l’entrée à l’école obligatoire et ceci pour une partie des enfants uniquement, ceux qui parlent une langue différente de celle de l’école. Dans le cadre de ses missions, l’unité migration accueil (UMA – DGEO), a mené une réflexion sur l’encouragement précoce en vue de favoriser la transition petite enfance – école. L’idée est de proposer une vue d’ensemble de ce passage d’un monde à l’autre particulièrement important pour les enfants migrants. Le texte ci-dessous est destiné à aider les professionnels de l’école, ou toute autre personne intéressée, à se faire une idée plus précise du monde de la petite enfance dans le canton de Vaud, en définissant quelques points-clefs, en éclairant certains aspects de la situation actuelle et en donnant quelques exemples de bonnes pratiques. Toute vie est jalonnée de transitions. Certaines sont plus marquantes que d’autres et celle de la première entrée dans l’école représente sans doute une des premières mémorables pour tout un chacun. Pour le jeune enfant, il s’agit de quitter son milieu familial pour passer du temps dans un environnement nouveau, avec des personnes inconnues, et ceci parfois pour la première fois. La façon dont est vécue cette expérience peut avoir une influence déterminante sur le comportement face aux transitions futures et induire des répercussions sur l’engagement et la motivation à l’école, ainsi que sur le futur parcours scolaire. Aussi bien dans le concept 360° que dans le domaine de l’encouragement précoce, le repérage des difficultés potentielles des enfants est mis en avant. Cet accent mis sur l’identification de déficits ne manque pas d’interroger notre manière de définir l’enfant et surtout l’élève. Il ne faudrait pas que l’allophonie ou la migration soient considérées comme un déficit en soi ou un déficit supplémentaire. L’accès à des mesures appropriées permet sans nul doute à ces enfants de s’intégrer harmonieusement dans la société et à l’école.

Standards pour un système scolaire à visée inclusive

Conformément aux droits de l'enfant et à l'égalité des chances en matière d'éducation, le cadre légal suisse engage les cantons à construire un dispositif de pédagogie spécialisée répondant aux besoins de tous les élèves. Dans cette perspective, Integras, association professionnelle pour l'éducation sociale et la pédagogie spécialisée, a rédigé treize recommandations pour un système scolaire à visée inclusive. Ces standards proposent un socle universel nécessaire à la création d'un environnement scolaire intégratif et à la construction de communautés éducatives locales soutenant les diverses formes de scolarisation. [4e de couv.]

Mise en valeur des compétences professionnelles de l'EDE en milieu scolaire

100 idées pour mieux discerner difficultés et besoins spécifiques dès la maternelle : [accompagner parents et enseignants pour éviter blocages et décrochage scolaire]

Chaque année, dans chaque classe de maternelle, un petit nombre d'élèves nécessite une attention très particulière du fait de leur comportement ou de leurs problèmes de mémorisation et de concentration. A chacun son lot de difficultés que l'enseignant se doit de prendre en compte et d'examiner précisément pour comprendre. Or, quelle que soit l'expérience de l'enseignant, il n'y a pas d'explications toutes faites face à des manifestations parfois déroutantes au sein d'un groupe pas toujours facile à gérer. Aussi, il est nécessaire de trouver rapidement des pratiques pédagogiques efficaces dans l'organisation de la classe et la gestion de l'espace, afin que ces élèves puissent progresser dans les apprentissages. 100 idées qui apportent des aides concrètes pour mieux accompagner au quotidien ces élèves de maternelle en difficulté. 100 idées pour formuler des hypothèses axées sur l'observation, comprendre le contexte, tenter de discerner les difficultés et les besoins spécifiques de chacun et détecter les indices qui doivent alerter. 100 idées décrivant les outils pédagogiques qu'il est possible de mettre en place. 100 idées pour établir un partenariat avec les parents et chercher les réponses que peuvent apporter parfois des professionnels de la santé. 100 idées pour trouver vers qui s'orienter selon les difficultés. 100 idées destinées aux enseignants du 1er degré, aux auxiliaires de vie scolaire, parents et à tous ceux qui prennent en charge les élèves en difficulté.

Apprentissage scolaire : lorsque les émotions s’invitent en classe… : une analyse socioculturelle des pratiques d’enseignement en éducation interculturelle 

Parler des émotions à l’école n’est pas anodin. Certains enseignants expriment d’ailleurs se sentir comme « un funambule » lorsqu’ils les abordent en classe. Objet de représentations contradictoires: les émotions sont considérées comme un moteur potentiel aux apprentissages, mais sont parfois perçues comme un frein au raisonnement. Leur émergence dans l’espace de la classe représente un risque d’intrusion dans la sphère intime de l’élève. Ces tensions sont ravivées depuis quelques années par l’introduction en classe de thèmes tels que la diversité culturelle, le rapport à l’altérité et les questions migratoires. Faisant écho aux défis d’une société marquée par la pluralité culturelle et linguistique, ces thèmes associés à une éducation interculturelle deviennent des objets d’enseignement aux enjeux brûlants. L’auteure étudie des pratiques réelles d’enseignement en éducation interculturelle. Elle examine les processus d’apprentissage à l’œuvre lorsque les émotions verbalisées des élèves sont sollicitées dans des activités interculturelles. À partir d’un travail d’analyse fin des interactions sociales, le livre met en lumière les défis de la prise en compte des émotions et de leur secondarisation dans ces pratiques. Il participe à la réflexion sur les conditions d’enseignement des objets interculturels en proposant un travail innovant à partir des émotions verbalisées des élèves, une voie pour aller au-delà des pièges des approches interculturelles et répondre à leurs finalités.

Cadre d'orientation pour la formation, l'accueil et l'éducation de la petite enfance en Suisse : document national de référence sur la qualité dans le domaine de la petite enfance : support pour le débat et la réflexion à l'adresse des professionnels, des formateurs, des scientifiques, des politiques et du grand public.

Le cadre d'orientation pour la formation, l'accueil et l'éducation de la petite enfance en Suisse est le premier, et jusqu' ici le seul, document de référence national pour la réflexion sur la qualité dans le domaine de la petite enfance. Paru pour la première fois en 2012, il est depuis largement diffusé et mis en oeuvre dans toutes les régions linguistiques. Le Cadre d'orientation, dont la troisième édition est disponible en français, en allemand et en italien, a été jusqu'ici vendu ou téléchargé à plus de 10 000 exemplaires. La Commission suisse pour l'UNESCO s'est fixé pour objectif d'ancrer l'éducation de la petite enfance en Suisse dans la société, en politique et dans le monde scientifique et de créer un réseau interdisciplinaire impliquant des partenaires issus de la recherche, de la pratique, de la politique et de la société civile. Le Réseau suisse d'accueil extrafamilial regroupe des associations actives dans le milieu de l'accueil extrafamilial, de l'accueil parascolaire et de la formation, ainsi que des communes, des cantons, des acteurs scientifiques et des entreprises privées. Il s'engage à mettre l'accent sur la qualité dans l'encadrement des enfants.

La coéducation à l'école, c'est possible !

Première partie : La coéducation : Chapitre 1 : Un détour par mon parcours personnel. Chapitre 2 : Un regard institutionnel. Chapitre 3 : Un parti pris ancré dans des convictions. Deuxième partie : Une expérience en école maternelle : Chapitre 4 : Accueillir les parents : un enjeu essentiel. Chapitre 5 : Informer : une tâche à prendre au sérieux. Chapitre 6 : Dialoguer : terrain de la coéducation. Chapitre 7 : L'espace de coéducation : un outil précieux. Chapitre 8 : Proposer la participation, par des passerelles entre cultures scolaires et cultures familiales. Chapitre 9 : Regarder l'expérience en école maternelle : ses effets et ses limites.

Construire le goût d'apprendre à l'école maternelle

Le goût d'apprendre à l'école maternelle relève de la responsabilité de l'école maternelle. C'est à elle de rendre intelligibles le monde et les objets du monde, de doter tous les enfants des outils intellectuels, requis par l'école, de les faire s'engager dans l'aventure de la connaissance pour développer leurs pouvoirs d'agir et de penser. C'est à une conception culturelle des apprentissages scolaires qu'invitent les auteurs de cet ouvrage en les inscrivant dans leur signification sociale.
Chercheurs, enseignants, formateurs montrent, à travers leurs analyses et leurs propositions, que l'urgence est à l'ambition, à la promotion d'une école maternelle qui affirme la capacité de tous à réussir si les conditions en sont créées dans les pratiques.

- Co-intervention : à deux dans la classe

L’image d’Épinal veut que l’enseignant soit seul dans sa classe face aux élèves. Or, de nombreuses pratiques de co-intervention, régulières ou ponctuelles, existent au sein des classes. Ce dossier s’intéresse donc à la co-intervention et au coenseignement, à ces espaces-temps où on est deux en classe avec les élèves.

- Educateurs de jeunes enfants : une diversité d'actions

Leur formation initiale est commune, et pourtant... Ils exercent en crèche collective, en relais d'assistantes maternelles, en ludothèque, à l'hôpital, au domicile des familles, en halte-garderie parfois itinérante, en établissement pénitentiaire, en institut d'éducation sensorielle, en centre d'action médico-sociale précoce, en service d'accueil d'urgence mère-enfant, en maison d'assistants maternels, en libéral ou en autoentreprise... Leur objectif est lui aussi commun. Ils travaillent auprès de jeunes enfants de tous les milieux, de parents, mais aussi de professionnels de la petite enfance, dans les différents secteurs de l'éducation, de la santé, du social, du médico-social, de l'éducation spécialisée... toujours dans l'intérêt de l'enfant. Grâce à leur formation et dans le respect de leur objectif, ces professionnels passionnés font preuve d'une inventivité sans pareille. Ils adaptent leurs méthodes aux environnements et problématiques très variés qu'ils rencontrent, les expérimentent et les réévaluent sans cesse. Plus de trente témoignages d'éducateurs de jeunes enfants, à l'enthousiasme communicatif, pour mieux comprendre la diversité de leurs actions professionnelles

- Le métier d'éducateur de l'enfance : entres tensions identitaires et reconnaissance professionnelle

"Les éducateurs de l'enfance font peu souvent l'objet de travaux de recherche. Métier peu visible, aussi bien au sein de la société qu'au sein de la discipline du travail social, la question de recherche posée par Sylvie Chatelain-Gobron, sur les enjeux identitaires de ce métier, sur les tensions entre identité et reconnaissance, a le mérite de mettre en lumière ce corps professionnel et de lui adresser quelques questions sur ce qui fonde les bases de sa pratique professionnelle et de sa construction identitaire, mettant en miroir le propre niveau de reconnaissance des éducateurs par eux-mêmes et celui, social et politique, de leur entourage et de la société."

Mobiliser et développer des compétences interactionnelles en situation de travail éducatif

Le travail au quotidien des éducateurs de l’enfance constitue encore aujourd’hui une réalité méconnue et occultée par d’innombrables représentations sociales et attentes institutionnelles. Peut-être parce qu’il semble se rapprocher de dispositions naturelles ou acquises spontanément – celles de savoir éduquer des enfants – il ne fait que rarement l’objet de recherches dans le champ des sciences de l’éducation. Et pourtant, le travail éducatif « ne se fait pas tout seul ». D’abord parce qu’il mobilise chez les professionnels une mise en œuvre de ressources dans des situations nécessairement singulières et souvent marquées par l’incertitude. Et ensuite parce qu’il repose sur une distribution de ces ressources et un accomplissement nécessairement collectif. Qu’ils animent un jeu avec des enfants, qu’ils accueillent leurs parents dans des moments de bilan, qu’ils régulent ou coordonnent leurs pratiques à l’occasion de colloques d’équipes, les professionnels de l’éducation ne constituent jamais des acteurs solitaires et autonomes : ils agissent sur–, réagissent à–, se posent contre–, se mettent en lien avec–, etc. Bref, ils interagissent dans des environnements matériellement et historiquement situés. C’est ce travail interactionnel et les compétences requises pour le mener à bien qui constitue l’objet de cet ouvrage. Au moyen d’une observation fine de situations éducatives ordinaires filmées dans des institutions de la petite enfance du canton de Genève en Suisse, les auteurs apportent un éclairage sur différentes facettes du travail éducatif dans le champ de la petite enfance : la structuration des activités d’éveil, l’animation des jeux libres, l’observation des enfants, la conduite des réunions et des transitions, l’encadrement et l’accompagnement des étudiants à l’occasion de stages. Ce travail analytique fin vise un double objectif. Celui de comprendre quelles compétences interactionnelles sont mobilisées et requises par les métiers de la petite enfance. Et aussi celui de décrire comment ces compétences se construisent et se développent dans des situations de formation professionnelle initiale.

QualiIPE : le label de qualité des institutions de la petite enfance : une nouvelle référence pour la Suisse 

1) QualiIPE : le label ; initiateurs du projet ; la qualité dans les structures d'accueil ; les structures d'accueil certifiées ; presse et médias
2) Pour les structures d'accueil : le label ; procédures de certification ; les outils de travail ; organisme de certification ; inscription ; combien ça coûte ; développement de la qualité ; fond de développement qualité
3) Pour les parents : le label ; les structures d'accueil certifiées ; rapport de transparence

 

 

 

Quelle place accordée à la liberté vestimentaire sur le lieu de travail ? : bibliographie sélective en vue du débat

 

Code de déontologie : éducatrice et éducateur de l'enfance, Canton de Genève / [Cécilia Milani... et al.] Ce code de déontologie est une actualisation du document rédigé par L'AGPPE. Cette nouvelle édition du code de déontologie a l'ambition de s'adresser à toutes les éducatrices et à tous les éducateurs travaillant dans une institution de la petite enfance du Canton de Genève et vient préciser leurs responsabilités et devoirs dans l'exercice de leur fonction.

Psychologie des préjugés et de la discrimination / Bernard Whitley, Mary Kite

Clair et didactique, cet ouvrage dresse un panorama des recherches scientifiques menées ces cinquante dernières années dans le domaine de la psychologie du préjugé et de la discrimination. Les auteurs y passent en revue les différentes formes de racisme, préjugé et discrimination présentes dans nos sociétés et explorent chacune d’elles afin de mieux comprendre les conséquences interrelationnelles sur les individus et les différents groupes sociaux.De nombreux liens sont établis avec la psychologie politique et la psychologie du développement, l’ensemble agrémenté de diverses évocations de problèmes sociaux réels.
Y sont également développés les éléments de personnalité ainsi que les attitudes qui rendent comptent des éléments plus politiques de ces jugements, comme l’autoritarisme ou l’orientation à la dominance sociale. Complet sur le plan théorique et empirique et riche en illustrations, cet ouvrage offrira aux étudiants, aux spécialistes ou simplement aux personnes intéressées une synthèse exhaustive des connaissances actuelles et des principaux débats qu’elles suscitent. [...]

Le droit du travail en Suisse : 90 questions-réponses issues de la pratique / Jean Christophe Schwaab ; [ill. de Pierre Wazem]

Cet ouvrage présente de façon claire et accessible l’ensemble du droit du travail en Suisse. À travers 90 questions-réponses, il explore des thèmes essentiels tels que le contrat de travail, le salaire, les conventions collectives, les congés ou encore les modalités de licenciement.
Un employeur peut-il diminuer unilatéralement le salaire de son employé? Peut-on échanger ses vacances contre de l’argent? À quel salaire a-t-on droit après un accident? Que faire en cas de mobbing ou de harcèlement sexuel? Comment définit-on le travail au noir? Peut-on licencier ou démissionner par oral? Qu’est-ce qu’un congé abusif?
Pour chaque question, l’auteur va directement à l’essentiel, tout en mentionnant les cas particuliers et en citant des exemples tirés de la pratique. Destiné au grand public, ce livre convient aussi bien aux professionnels qu’aux profanes, aux employeurs qu’aux employéscurieux d’en apprendre plus sur ce domaine.

La laïcité à l'épreuve des identités : enjeux professionnels et pédagogiques dans le champ social et éducatif / sous la dir. de Manuel Boucher

Dans un contexte de "retour du religieux" et de remise en cause de la laïcité de la part d'anti-mouvements culturels et politico-religieux, les éducateurs et pédagogues sont questionnés : doivent-ils réaffirmer la laïcité associée au modèle d'intégration républicain ou bien le réinventer en fonction de nouvelles réalités sociodémographiques et politiques ? Comment s'y prennent-ils pour lutter contre les formes de hiérarchisation des victimes qui conduisent aux processus de racisation et de déshumanisation ? Comment interviennent-ils pour combattre les phénomènes de séparation culturelle et communautaire ? Comment les professionnels sociaux et éducatifs agissent-ils pour prévenir les phénomènes de radicalisation, de violence religieuse et politique ? Outre un discours incantatoire : "intégrez-vous !", sur quelles ressources s'appuient-ils pour maintenir le lien social et faire société ? En définitive, les acteurs sociaux et éducatifs sont enjoints de trouver des solutions pour faire vivre le principe de laïcité, autrement dit, faire vivre ensemble des sensibilités plurielles dans une société aujourd'hui fragmentée d'un point de vue social, politique et culturel. Sans confondre l' "excuse sociologique" avec la mobilisation des sciences sociales pour comprendre des phénomènes complexes et sensibles, cet ouvrage tente de développer les capacités de réflexion et d'action des professionnels du champ social et éducatif, acteurs clés de l'émancipation laïque.

Les représentations sociales / coord. Par Grégory Lo Monaco, Sylvain Delouvée et Patrick Rateau

Depuis leur fondation par Serge Moscovici il y a plus de 50 ans, les travaux sur les représentations sociales ont connu un essor mondial dans le champ des sciences humaines et sociales et ont fait l'objet de grands développements théoriques et méthodologiques. Sans toujours être explicitement évoquées, les représentations sociales sont constamment sollicitées lorsqu'il s'agit d'étudier les rapports entretenus par les individus et les groupes à l'égard d'objets se trouvant au coeur de la vie sociale (santé, maladie, environnement, travail, justice, éducation, nouvelles technologies, etc.). Les diverses contributions présentées dans cet ouvrage, regroupées dans trois grandes parties thématiques, démontrent chacune à leur manière l'intérêt d'une approche des objets sociaux par les représentations sociales. Une première partie présente les ramifications de la théorie initiale et leurs grands développements méthodologiques. Une deuxième partie apporte des illustrations de l'application de la théorie des représentations sociales dans des champs relatifs à des questions sociales et sociétales vives. Enfin, une troisième partie fait état des grands développements actuels, laissant entrevoir un avenir des plus riches et des plus stimulants. Chacune de ces parties associe des chapitres extensifs de présentation et un ou plusieurs focus destinés à illustrer ou à mettre synthétiquement en relief un aspect particulier abordé dans le chapitre. Réunissant 85 auteurs de 19 nationalités différentes, ce volume constitue un ouvrage de référence sur les représentations sociales.

Le savoir-vivre professionnel : conseils pratiques et usages en Suisse / Susanne Abplanalp ; [trad. en français Christine Reversac Baudry]

Comment se conduit-on lors d'une première rencontre professionnelle ? Quelle attitude adopter lors d'une réunion ou à l'occasion d'un repas d'affaires ? Avez-vous déjà réfléchi à la manière dont vous saluez vos interlocuteurs, à votre attitude corporelle, à votre tenue vestimentaire, à la façon dont vous parlez et à votre capacité d'écoute ? Ce livre énumère l'essentiel de ce qu'il faut savoir sur les règles de conduite et les bonnes pratiques en matière de savoir-vivre dans le monde professionnel. Il est écrit par une spécialiste, Susanne Abplanalp, qui donne depuis de nombreuses années des formations dans ce domaine. Facile à lire et présenté sous la forme de plus de 150 conseil pratiques, ce guide vous permettra de rafraîchir vos connaissances en matière de savoir-vivre, pour éviter les faux-pas et avoir le meilleur contact possible avec vos interlocuteurs de travail. [4e de couv.]

Encrage pour un ancrage ? : de l'utilisation du tatouage à l'adolescence comme stratégie d'institution de soi par soi / Demange, Ghislaine

Le passage à l’âge adulte constitue un des moments-clés du processus identitaire. Ce passage n’en finit plus de s’étirer dans le temps et semble de moins en moins balisé ; les repères traditionnels (moraux, sociétaux, familiaux) apparaissent moins prégnants et moins valorisés par la communauté. Dans ce contexte contemporain, plutôt individualiste, les jeunes sont-ils dès lors contraints de trouver seuls, au gré de leurs expériences, des réponses à leurs légitimes questions ? Si oui, quelles stratégies mettent-ils en place pour trouver des réponses rassurantes ? Cette recherche tente d’apporter des réponses à ces questions en étudiant la possibilité d’un lien entre les changements structurels de notre société et le besoin pour les jeunes de s’inventer leurs propres repères ; le tatouage constitue le support 20 choisi par l’auteure pour développer ce postulat de départ dont le développement, constitué de six étapes, restituant la chronologie de l’ensemble de la démarche réflexive se présente ainsi : · La première partie dévoile le processus qui a amené à choisir une thématique, à formuler la question et les hypothèses de départ et à définir l’orientation méthodologique. · La deuxième partie concerne le développement des concepts théoriques, essentiellement empruntés à la sociologie, soit : l’adolescence et ses spécificités contemporaines, les rites comme pourvoyeur de repères utiles à la socialisation et le tatouage comme pratique ancestrale revisitée faisant partie de la culture jeune. · La troisième partie s’intéresse en détail au processus méthodologique qui comprend, notamment, l’élaboration des hypothèses de recherche, la grille d’entretien et une présentation sous forme de tableau des huit jeunes gens tatoués qui ont participé aux entretiens. · La quatrième partie se présente sous la forme d’une synthèse des résultats obtenus sur le terrain ; l’analyse des données y est décortiquée pour permettre de vérifier, de modifier ou d’invalider les hypothèses. · La cinquième partie révèle certaines réflexions de l’auteure, en dehors du contexte strict des hypothèses de recherche, qui s’appuie sur des concepts théoriques et sur les entretiens pour dévoiler d’autres facettes du tatouage. · Enfin, la sixième et dernière partie apporte une conclusion à la démarche réflexive proposée par l’étudiante. La question de départ est réexaminée et un bilan sous forme de pistes d’action, de réflexions professionnelles et personnelles est proposé.

L'équilibre inachevé du régime juridique du tatouage, du piercing et des pratiques associées en droit public/ Egger, Florian

 

Ethique et travail social : une recherche du sens / Brigitte Bouquet

Contenu : Part 1: Soubassements et valeurs de l'éthique du travail social. - Cadres et pensées éthiques de notre temps. - Les valeurs du travail social. - La question éthique dans le travail social contemporain. - Part 2: Ethique et situations de travail. - Discernement et décision éthique. - Ethique, confidentialité, secret. - Ethique et partage des informations. - Les NTIC dans l'action sociale: le pari de l'éthique et de la technologie. - Ethique, évalutation et qualité. - Part 3: Vers un étayage éthique. - Codification et écrits de régulation. - Instances de régulation et éthique de discussion. - La formation à l'éthique. - Une éthique professionnelle commune est-elle possible ?

Faits religieux et laïcité : le travail social à l'épreuve : repères pour une pratique professionnelle / Faïza Guélamine

La manifestation croissante de pratiques religieuses émanant des usagers, mais aussi de leurs propres collègues ne cesse d'interroger les travailleurs sociaux. A partir de situations authentiques, cet ouvrage propose un cadre de réflexion pour mieux comprendre les incidences des faits religieux sur les pratiques professionnelles et le fonctionnement des institutions ; faire connaître les textes juridiques qui régissent la laïcité ; mettre en oeuvre le principe de laïcité dans les établissements tant pour les usagers que pour les professionnels.

Femmes : corps construits et normes d’apparence

Les différences physiques entre hommes et femmes ne suffisent pas à légitimer les inégalités entre les sexes. Des contraintes genrées complètent la hiérarchisation. Comment sont-elles imposées et comment évoluent-elles ?

Informations à l'intention des employeuses et employeurs : harcèlement sexuel sur le lieu de travail / [Marianne Ochsenbein, Margot Vanis dir.]

Résumé : Le harcèlement sexuel sur le lieu de travail peut empoisonner le climat d'une entreprise, porter atteinte à sa productivité, démotiver son personnel et même rendre malades les personnes harcelées. Cette brochure vous montre ce que vous pouvez faire pour prévenir le harcèlement sexuel dans votre entreprise et pour favoriser l'apparition d'un climat de travail exempt de discrimination. Les pages suivantes vous apporteront la réponse aux questions suivantes : - Qu'est-ce que le harcèlement sexuel et quelles formes peut-il revêtir ? Que dit le droit sur cette question et quelle est en la matière votre responsabilité d'employeur ou d'employeuse à l'égard de votre personnel ? - Que pouvez-vous faire pour éviter de telles conduites dans votre entreprise ? Comment devez-vous procéder si malgré les mesures préventives que vous avez prises un tel cas se présente ou qu'il y a lieu d'en soupçonner l'existence ?

La laïcité à l'école / Département de l'instruction publique, de la culture et du sport ; ill. [par] Zep

Dans la première partie de cette brochure, réalisée par le Département de l'instruction publique du Canton de Genève, sont présentés les principes de la laïcité à l'école. En marge figurent les bases légales et réglementaires utiles pour qui voudrait approfondir la réflexion. Dans la seconde partie, se trouvent deux compléments : un aperçu général du cadre légal et quelques éclairages concernant la jurisprudence en matière de laïcité. En annexe sont rassemblés les éléments pertinents des principales bases légales et réglementaires.

L'inclusion des enfants en situation de handicap dans les SAPE : est-ce que l'inclusion est conciliable avec la vie en collectivité ? Est-ce que l'inclusion est bénéfique pour l'enfant ?

SAPE

L' accueil de la diversité et du handicap, un défi

Le handicap est une composante de la diversité. A ce titre, l'accueil des enfants porteurs de handicap dans les lieux d'accueil de la petite enfance doit être considéré comme un principe universel d'accessibilité. Pour lever les difficultés rencontrées par les professionnels, plusieurs savoir-faire et compétences ordinaires peuvent être mis en oeuvre afin de créer les meilleures conditions pour l'inclusion de ces enfants.

Accueillir les enfants en situation de handicap dans les lieux de rencontre enfants et parents

Comment amener les personnes les plus vulnérables à fréquenter notre lieu régulièrement et faire en sorte qu'elles se sentent intégrées ?»

L' attention, au centre de l'accompagnement de l'enfant en situation de handicap : posture professionnelle

Les enfants sont des chercheurs infatigables. Ils apprennent à chaque instant en observant, en imitant et en expérimentant. Certains, en situation de handicap, ont plus difficilement accès à des découvertes. Une observation fine et une communication ajustée de l'adulte peuvent l'accompagner à développer des relations plus harmonieuses avec les autres.

La Coccinelle, un jardin d'enfants intégratif pour grandir ensemble 

La Coccinelle est un jardin d'enfants intégratif créé en 2006 pour des enfants en âge préscolaire ayant des besoins particuliers ou non. L'objectif est d'offrir une prise en charge inclusive à tous les enfants accueillis, avec ou sans handicap, et la possibilité de s'épanouir dans leur vie sociale et leur développement global. Le long parcours vers l'obtention d'une reconnaissance publique et une stabilité financière démontre les craintes que l'Etat éprouve encore vis-à-vis de l'inclusion et ce malgré les avantages à plus ou moins long terme pour les enfants, les parents et toute la société.

La Convention internationale relative aux droits de l'enfant et le handicap : juridique

Les enfants handicapés ont des droits comme tous les enfants, rappelle le Comité international des droits de l'enfant. Ils ont également des besoins spécifiques qui nécessitent des moyens et des investissements qui ne sont pas toujours suffisants, notamment en France. Les lieux d'accueil de la petite enfance peuvent contribuer à promouvoir la dignité des enfants atteints de handicap.

Ensemble dans la différence : le handicap mental à travers des témoignages de proches

Composé de témoignages de proches et d’extraits des bulletins de l’association de 1962 à 2012, cet ouvrage rend hommage aux parents et amis qui se sont investis et le font encore pour insieme Vaud. Mais il offre aussi l’occasion de plonger au cœur de l’histoire de quelques parents qui témoignent ici de leur quotidien avec un enfant handicapé. Des textes joyeux, émouvants ou tristes qui parlent d’intégration et de vie au quotidien… Et qui ne laissent jamais indifférents.

Grandir ensemble : l'éducation inclusive dès la petite enfance

Combinaison théorique et pratique: contexte philosophique pour une socialisation en commun; débat professionnel sur l'intégration et l'exclusion; méthodes et exemples analysés. Comment s'adaptent les structures pédagogiques qui prennent en considération de très jeunes enfants à besoins éducatifs particuliers en milieu ordinaire: suggestions concrètes pour favoriser et stimuler la participation des enfants présentant des niveaux hétérogènes de développement.

Le handicap chez l'enfant : [dossier] 

Le handicap infantile peut se manifester de plusieurs manières. Qu'il soit sévère ou léger, il a un impact sur toute la famille. Aujourd'hui, la société tend à intégrer les personnes porteuses de handicap. Néanmoins, il faudra encore du temps pour faire évoluer les mentalités et avoir les moyens d'inclure entièrement les enfants à besoins particuliers. En attendant, des professionnels oeuvrent chaque jour pour prendre soin de ces enfants et aident également les familles. Que ce soit dans les démarches administratives, dans le soutien à la parentalité ou dans la construction d'un nouveau projet de vie, chacun a besoin d'être reconnu, compris et accompagné face au handicap.

Handicap et petite enfance, pour une société inclusive : sociologie

Les conceptions du handicap ont été profondément modifiées depuis une vingtaine d'années en France. La loi de février 2005 a marqué une étape importante dans la remise en cause des modèles ségrégatifs classiques et dans la promotion d'une approche véritablement inclusive. Toutefois, certains secteurs de la vie sociale souffrent d'un manque patent de dispositifs adaptés. Il est urgent de mener une réflexion sur l'accompagnement des familles et l'accueil des jeunes enfants en situation de handicap dans le milieu ordinaire.

Le handicap, une fausse différence ? : réflexion / Christine Schuhl

L'accueil d'un enfant porteur de handicap suscite un questionnement spécifique lié à sa singularité. Toutefois, l'enfant intègre un groupe d'individus avec leurs propres particularités. L'attention et la bienveillance des professionnels s'harmonisent dans une même tonalité, et le handicap n'est plus une différence. Les besoins fondamentaux de tous les enfants sont alors d'une même intensité, les questions presque semblables.

Implémenter des pratiques innovantes en établissement socio-éducatif : l'importance du partenariat

Cet article rend compte d'une démarche d'implémentation d'un dispositif pédagogique favorisant l'autodétermination et la participation citoyenne de personnes avec une déficience intellectuelle (DI) dans un établissement socio-éducatif vaudois. Il montre l'importance de considérer différentes étapes telles que l'information, la persuasion, la décision, l'application et la confirmation (Rogers, 2003), afin de soutenir le transfert des connaissances théoriques aux pratiques éducatives quotidiennes.

L' inclusion, de l'intention à la pratique : [dossier] 

Fort de son succès, le concept d'inclusion devient un mot d'ordre dans le champ de l'action sociale. Historiquement il trouve ses racines dans l'accompagnement des personnes en situation de handicap, mais il fait référence à plusieurs types de handicap : physique, psychique, social et culturel. Dans le domaine de la petite enfance, il est question d'inclure la diversité des jeunes enfants et des familles, dans le cadre d'un accueil d'accessibilité généralisée...

L'inclusion des jeunes enfants handicapés : encore une gageure

Il y a encore plus de dix ans, la loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées était votée, donnant naissance à de nombreuses espérances pour les personnes en situation de handicap et leur famille. Espérance notamment d'être enfin inclues dans la société. Qu'en est-il aujourd'hui et ce plus particulièrement pour les jeunes enfants handicapés ? Sont-ils réellement inclus dans les établissements dits classiques ? De quel accompagnement bénéficient-ils ?

Inclusion et intégration, quel sens donner à ces notions en crèche ? : réflexion

La loi du 11 février 2005 renforce l'inclusion de toutes les personnes dans les structures d'accueil. Le handicap vient toutefois questionner les pratiques professionnelles et il modifie parfois les modes d'accueil. Alors qu'il peut susciter certaines appréhensions, il est pourtant une réelle source d'innovations pédagogiques à la crèche.

Intégration des enfants à besoins éducatifs particuliers : dans les institutions subventionnées par la Ville de Genève

Les démarches d'intégration d'enfants à besoins éducatifs particuliers sont devenues de plus en plus fréquentes dans les institutions de la petite enfance subventionnées par la Ville de Genève (IPE). [...] En créant ce groupe interdisciplinaire [Plateforme Intégration], le Service de la petite enfance avait pour intention de mettre en évidence et de définir des pratiques répondant à une politique intégrative partagée. Au fil des débats, cette plateforme s'est donnée pour mandat de créer un outil de travail à l'intention des professionnel-le-s de la petite enfance.

L'intégration préscolaire à Genève[Ressource électronique] : point de vue d'éducateurs-trices de l'enfance sur les ressources humaines disponibles pour favoriser l'intégration d'enfants à besoins éducatifs particuliers au sein d'institutions de la petite enfance du Canton de Genève

Ce travail de mémoire réalisé en vue de l'obtention de la maîtrise universitaire en éducation précoce spécialisée est une recherche menée auprès de vingt et une éducatrices de l'enfance travaillant dans douze institutions de six communes genevoises. Cette recherche a été menée par questionnaire ainsi que par entretien. Le but est de connaître le point de vue des éducatrices de l'enfance sur les ressources humaines disponibles pour favoriser l'intégration d'enfants à besoins éducatifs particuliers au sein de leur institution de la petite enfance. Les résultats obtenus ici mettent en avant le besoin des éducatrices d'être soutenues lors d'intégration d'enfants à BEP. Dans le contexte genevois il existe des services externes, apportant leur soutien aux équipes éducatives, cependant le délai d'attente est souvent jugé trop long et le nombre de rendez-vous dans l'année insuffisant pour les éducatrices rencontrant des difficultés avec des enfants ayant des besoins éducatifs particuliers. La complémentarité apportée par des ressources internes et externes semble être une bonne solution pour répondre aux besoins des éducatrices.

Ouvrir les crèches aux enfants avec des besoins de soutien particuliers[Ressource électronique] : recommandations sur l’accueil extra-familial inclusif d’enfants

Les enfants font partie intégrante de la société. Cela vaut aussi pour les enfants qui ont besoin de plus d’attention de la part de leurs proches, d’un accompagnement plus assidu dans leur développement et d’une assistance plus intense. Les présentes recommandations se fondent sur la vision selon laquelle tous les enfants devraient fréquenter les mêmes structures d’accueil de la petite enfance et les mêmes écoles. Les organisations ayant participé à l’élaboration de cette publication défendent la vision d’une société où la diversité ne reste pas un vain mot et est pleinement acceptée. Toutes partagent la conviction que le plus simple pour concrétiser la participation pleine et effective à la société est de l’envisager dès la naissance. Ces organisations ont regroupé leurs réflexions sur l’inclusion des enfants présentant des besoins de soutien particuliers dans les crèches, et élaboré des recommandations en la matière. Ces réflexions démontrent aux autorités fédérales, cantonales et communales et aux organismes responsables pourquoi il est judicieux de mettre en place des offres d’accueil extra-familial inclusives et comment les concrétiser. Les crèches et autres structures d’accueil de la petite enfance représentent le premier point de contact extra-familial avec la communauté. C’est ici que l’enfant rencontre d’autres enfants, qu’il apprend à partager, à faire attention aux autres et qu’il noue, dans la plupart des cas pour la première fois, des relations avec d’autres enfants en dehors de la famille. C’est ici qu’il est préparé à d’autres passages de la vie. Les enfants avec des besoins de soutien particuliers doivent justement, eux aussi, bénéficier d’un encouragement spécifique durant cette phase importante, afin de réussir à franchir cette étape et pouvoir, plus tard, participer et contribuer à la vie de la société en fonction de leurs capacités. C’est pourquoi cette prise de position se concentre sur le domaine de la petite enfance et, de ce fait, sur les crèches en tant qu’institutions accueillant des enfants d’un âge compris entre un et quatre ans.

Petite enfance et handicap : famille, crèche, maternelle

«Comment se passe la découverte du handicap dans la famille avant et après la naissance ? Comment se modifient les relations avec la fratrie ? Comment accueillir les enfants en situation de handicap en milieu «ordinaire» : crèche et école maternelle ? Cet ouvrage traite de la prise en compte du handicap chez l'enfant de 0 à 6 ans. Les auteurs donnent la parole aux acteurs concernés par les projets d'inclusion de jeunes enfants en situation de handicap : parents, puéricultrices, auxiliaires de puériculture, enseignants, auxiliaires de vie scolaire, mais aussi camarades de classe. Les tensions autant que les points d'appuis constructifs pour un accueil favorable de l'enfant handicapé en milieu ordinaire sont ainsi mis en évidence.
Les résultats de ces recherches intéresseront les parents, les professionnels de la petite enfance et de l'éducation, les responsables de structures collectives accueillant de jeunes enfants ainsi que les responsables d'associations et les chargés de mission petite enfance, au niveau des collectivités locales. Cet ouvrage s'adresse également aux étudiants se destinant à ces métiers, et aux chercheurs spécialistes du champ. »

Une pratique de soins précoces pour les enfants en situation de handicap

Faire ce que l'on dit est important mais dire ce que l'on fait est nécessaire. Ainsi, depuis vingt-cinq ans l'équipe du CAMSP de Vienne intervient dans une approche psychodynamique transdisciplinaire auprès de jeunes enfants et de leur famille. Par cet ouvrage, elle témoigne de son action au quotidien, en mettant en évidence ses fondements. A travers les récits cliniques d'Anaïs, Mathis, Robin et les autres, les auteurs transmettent leur expérience de la rééducation, de la réadaptation, de l'accompagne-ment familial et social, des soins psychothérapeutiques qui sont toujours orientés par la singularité de l'enfant, son histoire, les demandes et la souffrance des parents, les aléas de la maladie ou du handicap, les espoirs et les désespoirs qui se succèdent. Une partie essentielle de ce travail repose sur la possibilité de se parler, de conflictualiser la clinique, de débattre à partir des spécificités de chaque discipline représentée dans l'équipe.

Ecole primaire

Accueillir les élèves en situation de handicap

Accueillir les élèves en situation de handicap plutôt que scolariser des élèves handicapés. Le choix du titre souligne l’orientation du livre. Il s’agit de droit à l’éducation, d’intégration des élèves malades ou handicapés dans le milieu scolaire ordinaire. L’ouvrage s’adresse aux enseignants sans spécialisation qui reçoivent ou vont recevoir, dans leurs classes, des élèves dont le handicap peut être plus ou moins évident, plus ou moins connu mais assurément présent. C’est parce que cette situation d’accueil d’enfants handicapés dans une classe ordinaire se banalise qu’il est important d’aborder, dans le cadre d’une collection de pédagogie générale comme Repères pour agir 1er degré, les questions que se posent les professeurs. Comment recevoir ces élèves au profil spécifique ? Comment identifier les handicaps ? Quelles relations nouer ? Quelles attitudes adopter ? Quelle pédagogie mettre en oeuvre ? Quels dispositifs ou quels partenariats solliciter ? Les témoignages des acteurs de terrain introduisent les réponses scientifiques, administratives, psychologiques et pratiques données par des spécialistes du handicap.

Des écoliers pas comme les autres

C’est un cri d’indignation lancé par certains parents d’enfants trisomiques: "laissez nos enfants étudier avec d’autres écoliers !" Car si depuis quelques années déjà, les écoles romandes ouvrent leurs portes aux enfants souffrant d’un handicap mental, l’ intégration ne va pas sans son lot d’embûches. Et il arrive qu’une décision brutale refuse à ces enfants l’accès à une scolarité "ordinaire". Chronique d’une bonne intention, à travers le parcours de trois élèves.

Difficultés scolaires et comportementales : guide d'accompagnement des enfants et des familles

Cet ouvrage propose une lecture alternative de la difficulté scolaire «ordinaire» telle que le manque de confiance en soi, d'attention, d'autonomie, de motivation ou de cadre, l'agitation, l'agressivité... L'auteure, dont le travail consiste à aider l'enfant en difficulté à (re)devenir élève, développe ici une méthodologie originale et pragmatique qui sollicite autant l'engagement de la famille que celui de l'enfant. Elle nécessite un positionnement spécifique de l'intervenant et s'appuie sur la conviction qu'une solution existe et que les parents sont compétents pour la mettre en oeuvre en collaboration avec l'école. Illustrée par de nombreux exemples tirés de la pratique de l'auteure, la méthode propose : - un questionnaire fournissant des renseignements inusités... mais essentiels ; - des techniques d'entretien et d'intervention, solidement ancrées dans l'approche systémique et plus spécialement dans la thérapie brève orientée vers les solutions ; - une gamme étendue d'outils utilisables par les enseignants spécialisés mais aussi par les parents, les psychologues ou tout intervenant auprès d'enfants en difficulté.

Les dys dans la classe : dossier

L’accueil des élèves présentant des troubles des apprentissages, dont les «  dys  », ne va pas sans difficultés au quotidien pour les enseignants. Notre dossier propose des éclairages de chercheurs sur ces troubles et donne la parole aux praticiens de terrain, aux parents, aux anciens élèves dys, aux médecins, aux associations… [http://www.cahiers-pedagogiques.com]
«Quand je n'étais pas dernier de ma classe, c'est que j'en étais l'avant-dernier. (Champagne !) Fermé à l'arithmétique d'abord, aux mathématiques ensuite, profondément dysorthographique, rétif à la mémorisation des dates et à la localisation des lieux géographiques, inapte à l'apprentissage des langues étrangères, réputé paresseux (leçons non apprises, travail non fait), je rapportais à la maison des résultats pitoyables.» [Daniel Pennac. Chagrin d'école. Gallimard, 2007. [[4e de couv.]]

L'école inclusive : un défi pour l'école : repères pratiques pour une formation adaptée des élèves

Jadis pensée en termes d'« éducation spéciale », l'intégration de chaque élève dans l'institution scolaire — quelles que soient les difficultés rencontrées dans son histoire — doit être aujourd'hui conçue selon le principe de « l'accessibilité universelle ». C'est dire que nous devons quitter le registre de la « remédiation compassionnelle », abandonner la dérivation systématique vers des filières de relégation et rechercher obstinément comment multiplier les ressources de l'école pour qu'elle puisse accompagner tous les élèves dans des apprentissages exigeants... Tel est le projet de l'école inclusive. Il ne s'agit pas, évidemment, de nier le handicap, ni, a fortiori, de refuser de voir les accidents personnels — physiques et psychiques, sociaux et affectifs — dont certains élèves ont été victimes. Il ne s'agit pas seulement, non plus, de s'assurer de la seule présence, dans des classes « normales », des élèves présentant des troubles ou des handicaps. Il s'agit de repenser le fonctionnement même de la classe et de l'école à partir d'axes forts : un partenariat structuré au service de l'élève, mettant en relation parents, institutions et professionnels spécialisés ; une pédagogie différenciée mobilisant des ressources multiples pour aider l'élève à progresser et à se dépasser ; une démarche d'orientation tout au long de la vie pour lui permettre de s'inscrire dans un emploi durable. Voilà ce que Pascal Bataille et Julia Midelet nous proposent dans ce livre, riche en analyses et en références, ainsi qu'en outils concrets utilisables au quotidien par les praticiens. Leur ouvrage, porté par une éthique exigeante, promeut une professionnalité enseignante qui bénéficiera à tous les élèves. Il offre des perspectives nouvelles et indispensables à l'école d'aujourd'hui.

L’éducation inclusive : [pour une école ouverte à tous, pour une école de l'excellence] 

L’éducation inclusive, concrètement que faire ? rappelle les exigences qui favorisent pour un jeune l’accès au statut d’élève, en mettant en exergue le respect et la reconnaissance de l’individu comme prémices à l’apprentissage. Faisons fi des critères éculés de répartition entre « bons » et « mauvais » élèves qui aboutissent trop souvent à la stigmatisation et au rejet. Cet ouvrage propose un positionnement non ségrégatif de chaque élève, face aux apprentissages, en lien avec son potentiel. Qu’un élève soit en difficulté n’est pas une infamie, mais une situation normale sur la voie de l’apprentissage. Encore faut-il identifier l’obstacle sous-jacent et des réponses adaptées à ses besoins. L’enseignant, pièce maîtresse de l’échiquier, fédère les différents partenaires (parents, intervenants médicaux et sociaux, collègues de travail, chefs d’établissement) autour des besoins éducatifs de ses élèves. C’est à lui de mettre en pratique les actions pédagogiques variées, pertinentes et complémentaires. Parmi les outils pédagogiques, ce livre met en avant pour chacun d’eux les enjeux dont ils sont porteurs, avant de décrire dans le détail un mode d’utilisation rigoureux pour éviter un usage défectueux, voire contreproductif. L’éducation inclusive est un projet ambitieux où chacun a sa place. La transmission des connaissances doit être une transmission dynamique et personnalisée qui crée et alimente le désir d’apprendre chez tout élève. Au fil de ce livre, les différents acteurs de l’école jusqu’aux responsables institutionnels sont questionnés et sollicités à partir de propositions concrètes pour enfin mettre en place l’école de « l’excellence pour tous ».

L'éducation pour l'inclusion : de la recherche aux réalisations pratiques

L'approche de l'éducation pour l'inclusion développée par des chercheurs et des praticiens de différents horizons fait référence, dans cet ouvrage, à un système éducatif de l'avenir qui prendrait en compte les besoins de tous les enfants vulnérables en se basant sur la diversité et le partage des différences.

Ensemble : l'intégration de l'enfant porteur de handicap dans les structures d'accueil ordinaires de la petite enfance[Enregistrement vidéo] : l'intégration de l'enfant porteur de handicap dans les structures d'utilité des interventions précoces

Après la loi d'orientation de 1975, la Convention Internationale des Droits de l'Enfant et le nouveau décret du 1er août 2000, les responsables des structures d'accueil de la petite enfance tentent de développer l'accueil des enfants porteurs de handicap de manière à ne plus faire de leur intégration une pratique d'exception. Les autorités municipales et départementales de la petite enfance ont depuis entrepris de multiplier les actions visant à aider les équipes et à optimiser les moyens existants pour favoriser cette intégration.

Gérer les élèves à besoins spécifiques : un nouveau défi pour l'école. Tome 1, Des difficultés d'apprentissage aux "dys"

Enseignants débutants ou chevronnés, orthopédagogues, psychologues, éducateurs... L'accompagnement des élèves en difficulté d'apprentissage pose à tous de nombreuses questions : que faire ? Comment identifier au mieux leurs difficultés ? Quels dispositifs mettre en place pour y répondre ? Vous trouverez une démarche orthopédagogique, avec des informations sur les difficultés observables dans différents contextes, des actions concrètes et des exemples pour accompagner et soutenir ces élèves à besoins spécifiques, ainsi que leur famille.

Gérer les élèves à besoins spécifiques : un nouveau défi pour l'école. Tome 2, Vers la construction d'un plan individuel d'apprentissage

Enseignants débutants ou chevronnés, orthopédagogues, psychologues, éducateurs... L'accompagnement des élèves en difficulté d'apprentissage pose à tous de nombreuses questions : que faire ? Comment identifier au mieux leurs difficultés ? Quels dispositifs mettre en place pour y répondre ? Vous trouverez, dans ces deux tomes, une démarche orthopédagogique, avec des informations sur les difficultés observables dans différents contextes, des actions concrètes et des exemples pour accompagner et soutenir ces élèves à besoins spécifiques, ainsi que leur famille.

Lieux d'accueil, petite enfance et handicap

Le handicap dès la petite enfance soulève la question politique et sociétale du lien social, du vivre ensemble et du même droit pour tous à un patrimoine commun. Il bouscule nos normes, nos repères, nos représentations. L’entrée de « l’extraordinaire » dans les établissements de la petite enfance vient interroger le projet d’accueil et d’accompagnement des enfants et de leurs familles. Il met aussi en mouvement les capacités de créativité individuelles et collectives de chacun des acteurs. La création de réseaux et de passerelles entre les secteurs de la santé, du milieu ordinaire des crèches et du médico-social peuvent apporter de nouvelles pistes de travail pertinentes. Dans ce numéro dédié à la petite enfance, des professionnels, des chercheurs, des parents témoignent de leur vécu, de leurs réflexions, de leurs pratiques, de leurs engagements, et inventent des possibles pour tous et pour chacun.

 

L'accueil des enfants de 0 à 1 an en SAPE

  • développement de l'enfant et besoins de mode de garde
  • conciliation entre vie privée et professionnelle
  • politique de l'enfance au niveau fédéral, cantonal et municipal