Accueil

« C’est la qualité de l’œuvre qui doit porter et légitimer la technologie et non l’inverse.  »

 

Depuis une année environ, quelques classes genevoises du primaire commencent à être équipées de TBI. Ce déploiement fait actuellement l’objet d’une étude prospective, afin d’évaluer la pertinence de cet outil dans le temps et l’espace de la classe.

La plupart du temps, les enseignant-e-s sont peu informé-e-s au sujet de ce nouvel objet. Les médias en font souvent le symbole d’un nouvel enseignement numérique à la pointe du modernisme, ignorant parfois la distinction entre une informatique mise au service des élèves (par exemple avec l’ordinateur de classe, voire des tablettes) et celle mise au service des enseignant-e-s. Bien que tout à fait complémentaires, ces deux approches sont à distinguer dans l’intégration du numérique dans nos classes.

Faut-il craindre – comme certains chercheurs  le relèvent – un risque de renforcement de l’enseignement magistral, c’est-à-dire essentiellement frontal?  Peut-on dès lors concilier les fondements pédagogiques de notre enseignement avec ce remplaçant du traditionnel tableau noir, devenu blanc et qualifié d’interactif? Le proverbe dit qu’il n’y a pas de mauvais outils

Nous vous proposons d’alimenter la réflexion en consacrant une partie de ce blog à des articles, des conférences, des références bibliographiques, des liens de sites ou des vidéos  traitant du sujet.

Pour la plupart des enseignant-e-s, ce nouvel outil constitue également un défi technologique. Comment utiliser cette installation avec mes élèves? La première prise en main de son TBI reste relativement simple. Après tout, il ne s’agit que d’allumer un projecteur vidéo relié à son ordinateur pour obtenir un grand écran tactile, puis d’exploiter le potentiel de la configuration de classe et l’ensemble des ressources numériques à disposition. Le cinéma, les documentaires, les cartes, Google Earth,  des schémas, des dessins ou tout autre document peuvent être facilement présentés aux élèves. Des applications telles qu’Openboard ou Open-Sankoré vous permettront d’interagir sur ces supports (annotations, enregistrement de séquences pédagogiques, etc). Vous trouverez donc sur notre blog des liens vers des tutoriels vous permettant d’approfondir, selon vos envies, votre maîtrise technique.

Enfin, la réalisation de ressources numériques destinées à notre enseignement est souvent jugée chronophage. Cela peut être un frein dans l’élan d’intégration du TBI. Dans ce cas, les banques d’échanges peuvent représenter une solution. Nous vous encourageons donc à mutualiser votre travail sur Petit-Bazar et à exploiter celui que vos collègues auront mis à votre disposition.

En espérant que notre blog pourra vous amener à nourrir une réflexion autour de l’utilisation du TBI et des autres outils numériques, voire vous apporter quelques réponses techniques, nous vous souhaitons une agréable navigation.

SEM Formation