“No pain, no gain”: sans sacrifice, pas de réussite

Moise Tefy est connu comme stagiaire et acteur de la série “EcoLivEE” à l’Espace Entreprise, mais saviez-vous qu’il est aussi joueur de l’équipe suisse junior de basket ?

Peux-tu te présenter en quelques mots?

“Je m’appelle Moise Tefy, je suis né le 16 janvier 2002 à Genève, mon pays d’origine est Madagascar. Je suis en deuxième année à Nicolas-Bouvier (2CFCe). Pour mes hobbys, j’aime bien jouer à Fortnite puis aller nager… et lire. Actuellement, je pratique le basket dans le club de Bernex dans trois catégories d’âge différentes et je fais partie de l’équipe nationale suisse U18.”

Quel est ton parcours professionnel?

“Pour mon parcours scolaire, j’ai fait 8 ans à l’école primaire de l’Europe aux Charmilles, ensuite j’ai effectué mes 3 années au cycle d’orientation au Cayla, durant mes 3 ans j’étais en R3 et j’ai choisi l’option langue pour travailler mon anglais. Maintenant je suis à l’école de commerce. À la base je voulais aller au collège, mais j’ai vu que c’était assez dur, puis avec le sport je n’aurai jamais eu le temps. J’ai décidé de choisir l’école de commerce car j’aime le commerce et c’est beaucoup plus intéressant, on obtient déjà les bases de l’entreprise.”

Quel est ton parcours sportif?

“Tout petit j’ai commencé par faire du tennis et ensuite du judo mais  cela ne m’a pas plu. Un jour, quand j’avais 8 ans, la ville de Genève a installé des paniers de basket en bas de chez moi et c’est là que tout a commencé. Je jouais tous les jours après l’école et toutes les vacances d’été. J’ai trouvé que ce sport était magnifique car il y a plein d’options, tu peux devenir fort physiquement, techniquement et mentalement, et ce que j’aime le plus, c’est de voir mon ballon rentrer dans le panier en tirant de loin. J’ai commencé à jouer en club à Pâquis, puis à Saint-Jean Basket dans le club de mon quartier. J’ai ensuite été recruté dans le meilleur club de basket genevois : Bernex Basket.”

Comment se passe la saison de basket en cours? As-tu des objectifs particuliers?

“Elle se passe plutôt bien, nous sommes actuellement 1er du classement et j’ai hâte des Playoffs* qui débuteront le 18 mai. Individuellement, je suis très fier de ce que j’ai fait cette saison parce que c’était beaucoup de travail. Mon objectif c’est d’être champion suisse 2019 car je sais que ça va être à notre tour cette fois-ci, j’en ai marre d’être deuxième!**”

Comment s’est passée ton intégration dans l’équipe suisse? As-tu rencontré des difficultés depuis que tu y es?

“Ça s’est bien passé. Au début tu as du mal à t’adapter car tu joues avec les meilleurs joueurs du pays et vu que je joue avec les 2001 et que j’étais le seul petit 2002, c’était “hard”, mais je me suis adapté petit à petit et j’ai mérité ma place.”

Comment gères-tu l’école et le sport en même temps?

“J’ai 18 heures d’entraînement par semaine, c’est un peu beaucoup pour gérer l’école et le basket en même temps. Il faut s’organiser à l’avance puis faire énormément de sacrifices. Depuis cette saison, j’ai beaucoup moins de temps libre, car je m’entraîne souvent et le reste du temps je m’entraîne. Je révise beaucoup.”

Quelles sont tes valeurs dans ta vie et dans ton sport?

“Ce sont l’humilité et la confiance en moi.”

Quelles sont les compétences que tu développes dans ton sport qui te sont utiles dans ta vie professionnelle ou inversement?

“Ce sont l’aptitude au travail en équipe et la capacité à communiquer, car sur le terrain comme en entreprise tu es obligé de parler avec les autres.”

Voudrais-tu vivre du basket? Si cela n’est pas possible, que feras-tu?

“Si c’est possible probablement oui, mais il ne faut jamais négliger l’école car on ne sait jamais ce qui peut se passer plus tard. Comme plan B, je souhaiterais obtenir ma maturité puis effectuer la Haute Ecole de Gestion.”

*playoffs : série de matchs éliminatoires où des équipes s’affrontent après une saison ou une série régulière.

**en 2017 et 2018, mon équipe a terminé 2e du championnat suisse.

2019-05-21T10:21:07+00:00 09-05-2019|Categories: Actualités|

About the Author:

République et canton de Genève | DIP connexion