Tweet du 16 octobre 2017

 

72937424Tandis que le mois d’octobre est largement entamé, il faut se rendre à l’évidence que ce sont bientôt les vacances… J’ai donc songé à ce que je pouvais écrire à ce propos, le sujet me plaisait, il est d’ailleurs rare qu’il laisse indifférent, mais j’ai vite réalisé qu’écrire sur les vacances sur le site d’une école, ça n’a pas de sens… Une école en vacances, ce n’est plus vraiment une école puisqu’il n’y a plus d’élèves…. J’ai réfléchi… J’ai eu un doute, puis deux, mais j’en appelle à toute votre discrétion sur cette confidence … Surtout que j’ai eu peur, très peur d’être touchée et même atteinte, au point où j’en étais, par ce terrible syndrome de la page blanche, celui dont on m’avait déjà parlé sans réellement me le décrire… Non, non, il fallait que je me rassure, il n’était pas possible que j’envisage un tel mal… Je devais me ressaisir retrouver mes esprits ! Comment pouvais-je parler de page blanche alors que j’étais face à un clavier d’ordinateur et à un écran sur lequel clignotait impatiemment un curseur, je me suis d’ailleurs surprise à imaginer que s’il s’incarnait en une personne, il me regarderait fixement, l’œil sévère, tapant du pied avec les bras croisés… Une crise d’angoisse me guettait, elle n’était pas loin… Mais là ! Ça a été comme une révélation, une illumination même… Celle du progrès ! C’était fulgurant, pas le progrès, l’illumination ! Elle m’est venue à propos de ces fameuses vacances d’automne que l’on appelle encore souvent les vacances de patates… De toute évidence, désignées d’une manière ou d’une autre, elles n’en demeurent pas moins attendues, mais il est devenu difficile d’imaginer que nos élèves vont être nombreux à aller ramasser les pommes de terre et à aider leurs aînés aux champs… « Pfffff, les jeunes d’aujourd’hui, vraiment… On n’était pas comme ça…C’était mieux avant ! » Cette phrase fait sourire car personne n’a échappé à sa terrible sentence, elle fait partie des choses que la plupart se jurent de ne jamais dire et se surprennent pourtant à répéter ! Oui, on sait tous que c’était mieux avant, c’est générationnel cette histoire… Le seul souci c’est qu’il est finalement difficile de savoir exactement avant quoi, car si on s’attarde quelque peu sur cette question et qu’on y réfléchit en la creusant profondément, on remonte à la nuit des temps. D’avant en avant, on finit par faire des bonds en arrière et on se retrouve à l’âge des cavernes, prêts à partir chasser après avoir désespérément frotté des silex pour faire du feu…
Alors à une époque où l’on fait pousser des fraises au mois de décembre, faut-il trouver de quoi meubler ce congé d’octobre ? Non qu’on veuille le supprimer , mais on peut s’interroger sur la manière dont il est occupé car il est grand temps de s’avouer qu’on ne vit plus réellement au rythme des saisons et que l’on entend régulièrement plaintes et complaintes à propos de nos adolescents version 2017… Il est fréquent d’entendre qu’ils ne font rien et ne s’intéressent à rien… En même temps, ramasser des pommes de terre quand on habite autour du centre de Genève au XXIe siècle, il faut avoir une sacrée motivation ou encore se résoudre à guetter le sol d’un étal de maraîcher à la Halle de Rive… Tout cela a donc de quoi laisser songeur face à la critique de ceux qui s’interrogent sur les comportements de nos ados, surtout quand on sait à quel point ils peuvent nous étonner avec leurs projets, leurs talents, leurs passions… Combien de surprises quotidiennes ils peuvent nous faire lorsqu’on entend au détour d’un couloir le piano de l’école s’animer, quand on admire un dessin au crayon fièrement arboré par un agenda posé sur le coin d’un pupitre ou que l’on apprend qu’ils font du théâtre, de la guitare, du chant, du hip-hop, du basket, du football, des claquettes, de la cuisine, du twirling, des bracelets, de la calligraphie… Autant de talents que l’on ne peut que saluer, certes, ceux que l’on désigne sous l’appellation « les jeunes d’aujourd’hui » ne sont pas parfaits, ils sont ados ! Certes, ils ont leurs travers, on ne peut pas le nier… Mais qui n’en a pas ? Vous ? Moi ? Qui ? Soyons plutôt fiers de tout ce qui les rend tellement uniques et souhaitons à tous une semaine de vacances aussi reposante que créative et récréative… C.B@Ella-Maillart #vacancesd’octobre #vacancesdepatates

Tweet du 9 octobre 2017

DSC_0258Ici, on pourrait installer un joli chalet d’alpage tout de bois vêtu et là, quelques beaux mélèzes élancés vers le ciel avec une petite pointe d’insolence… A droite, juste à côté, non… Pas là, un peu plus à droite… Oui ! Parfait, exactement à cet endroit, on pourrait planter des arolles et peut-être ajouter quelques nuances automnales… Au fond, pour bien brosser le décor et donner du relief, il faudrait imaginer des montagnes et ne surtout pas oublier de saupoudrer un peu de neige, tout en haut… Et le ciel, ne l’oublions pas, c’est si important le ciel, il ne faut toutefois pas le faire trop bleu car nous sommes en octobre, pas trop gris, la météo est encore douce, cherchons donc un harmonieux mélange qui lui donnerait une teinte à peine grisée, sans pour autant assombrir ce bel ensemble… On pourrait envisager de retravailler la lumière en éparpillant des éclats d’or négligemment abandonnés par le soleil, ils réchaufferaient l’ambiance et illumineraient le paysage… L’herbe ne doit pas être apprêtée, un savant mélange de couleurs, du bleu, du jaune, une pointe de brun, pourrait permettre d’obtenir un vert légèrement passé. Chaque jour, dès l’aube venue, il faudrait penser à déposer quelques délicates perles de rosée sur les brins ébouriffés… Il serait évidemment possible d’ajouter un peu de mousse à cet endroit, d’installer  quelques petites mottes de terre humide et pourquoi pas des pierres parsemant, de-ci de-là, le chemin escarpé qu’emprunteraient les promeneurs… On pourrait ensuite imaginer des élèves, vingt, vingt-et-un, vingt-deux… Vingt-deux, ce chiffre semble parfait, ce serait une classe au grand complet… Il y aurait des enseignants d’art, un, deux… Oui ! Deux, c’est bien! Avec une maîtresse de groupe qu’on appellerait Ana… Ana Soler… Il faudrait dès lors songer à quelques activités pour animer la douceur des journées! Ce serait une belle idée d’installer un camp artistique dans ce joli décor, il s’agirait de photo, d’écriture, de créations originales… De quoi satisfaire pleinement toutes les envies de découverte, d’exploration et d’expérimentation de certaines techniques…Voilà qui devient épatant ! Ce délicieux voyage pourrait durer quatre jours avec une petite halte à Lausanne pour visiter la Collection de l’Art Brut avant de se remettre en route vers ce cadre idyllique.  C’est tellement réaliste qu’on voudrait que ce soit vrai… Vous trouvez aussi? Alors ouvrez les yeux ! Vous êtes à Riederalp ! Bienvenue dans ce site d’exception qui, du mardi 10 au vendredi 13 octobre, invite au bonheur les élèves de la 301… Chut ! Ne les dérangeons pas… D’autant qu’il n’y a plus rien à ajouter à ce tableau fort bien inspiré pour nos artistes; rien, sinon que nous espérons qu’ils profiteront de moments enrichissants et créatifs dans cet environnement classé au patrimoine mondial de l’UNESCO! C.B@Ella-Maillart #Riederalp #camp artistique #voyage

Tweet du 2 octobre 2017

 

WhatsApp Image 2017-10-03 at 9.37.30 AMSi vous étiez à la gare de Genève lundi matin, vous avez peut-être croisé un groupe d’élèves et avez certainement imaginé qu’ils partaient visiter telle ou telle ville en regardant l’affichage des départs… C’était ignorer qu’unie par la devise : « Ensemble osons oser !» qui est celle des classes de préparatoire de l’école, notre joyeuse équipée s’apprêtait à embarquer pour une semaine de voile sur le Léman. Une idée née de la collaboration et de l’implication de plusieurs enseignants qui, après une longue préparation, sont parvenus à concocter ce voyage spécialement dédié au bateau… Une expérience de vie sans chichi ni tralala qui aurait certainement enthousiasmé Ella Maillart. Ce projet original s’inscrit en parfait accord avec les objectifs de ce degré dont la volonté est de mettre l’accent sur le développement personnel de ses élèves…

Trois voiliers ont ainsi été affrétés pour l’occasion et pour le plus grand bonheur des élèves qui ont tous brillamment réussi le Contrôle de Sécurité Aquatique indispensable à la validation de leur départ. C’est donc accompagnés de leur maîtresse de groupe Nathalie Durussel, d’enseignants au pied marin et de skippers professionnels, que nos navigateurs en herbe sont partis à la découverte des paysages lacustres… On pourrait presque se laisser aller à la rêverie ou à la poésie… Quoi de plus doux qu’un voyage de plaisance sur les eaux du lac ?… Que rêver de mieux au sortir de l’été, tandis que la nature revêt ses habits d’automne et se pare de jaune, de brun, de rouge ?… Quoi de plus reposant qu’un coucher de soleil qui vient saluer la fin d’une paisible journée en embrasant l’horizon ?… Quoi de plus cajolant que le clapotis de l’eau qui berce les nuits ?… Oui, oui, c’est bon, j’arrête… Je peux comprendre que ces élans puissent ne pas être du goût de nos voyageurs, mais qu’ils se rassurent, la vie à bord est toujours trépidante et suffit à rythmer chaque journée. D’ailleurs à la lecture du programme prévu, nos élèves vont être fort occupés, non seulement par la découverte de la navigation, mais aussi parce qu’ils vont aller à la rencontre des métiers du lac ou encore étudier l’adret lémanique et visiter quelques musées… En effet, ponctué de quelques escales, ce périple présente une belle occasion d’aller à la rencontre des rivages bordés de villes dont les noms résonnent familièrement à nos oreilles… Si les prévisions météo tiennent le cap annoncé, notre équipage devrait accoster chaque fin de journée dans le port de Nyon le lundi, d’Allaman le mardi, de Thonon le mercredi et d’Ouchy le jeudi… Les jeunes navigateurs n’auront certainement pas le temps de chercher des boîtes aux lettres pour nous adresser des cartes postales, mais qu’à cela ne tienne, ils nous ont promis de tenir un carnet de bord qui nous permettra de découvrir, dès leur retour, l’essentiel de ce séjour… En bref, cette semaine forme la promesse de délicieux instants qui ouvrent une jolie parenthèse hors du quotidien… Une vraie invitation au voyage et à la découverte de soi, des autres, du monde… Et pour l’occasion, trop belle pour la laisser passer, permettez-moi de souhaiter bon vent à tous! C.B@ Ella-Maillart #voyage #Léman #préparatoire

Cliquez ici pour suivre en direct toutes les infos et photos

WhatsApp Image 2017-10-03 at 16.09.53

 

Tweet du 25 septembre 2017

WhatsApp Image 2017-09-21 at 18.56.23L’agenda d’Ella est bien rempli cette semaine, les élèves partis dans le cadre de l’OC Alpes sont revenus, la classe de préparatoire P02 organise des ventes de sucré-salé avant de partir voguer sur le Léman, départ pour une escapade artistique au Salève durant laquelle la photo et l’écrit seront mis à l’honneur pour une partie des élèves de la 301, la réunion Vivre ensemble élèves est programmée mardi, les inscriptions au concours d’écriture sont ouvertes, tandis que la journée sportive de deuxième année doit avoir lieu jeudi si la météo le permet… A cette heure, les prévisions s’annoncent clémentes, le soleil semble même s’inviter à cet événement tant attendu. N’oubliez pas la crème solaire… 

Mais comme promis dans le dernier tweet, nos voyageurs alpins nous ont fait part de leurs impressions… Patricia, Thibault, Hichaim, Jeffrey, Jonathan, Andrea, Lorenzo, Ana, Fonda, Raphaël, Noah, Jessica, Tamara, Thomas, Laura, Inès, Althea sont revenus conquis par la montagne… « c’était super! », « les deux premiers jours, il a fait froid, mais après il a fait chaud », « c’était super bien! », « c’était cool! », « on a beaucoup marché mais c’était vraiment bien! », « on devrait repartir! », « c’était la première fois que j’allais en montagne, mais je repars quand vous voulez »…

Encore enthousiastes, leurs yeux brillants de souvenirs, ces élèves de deuxième ont partagé des moments exceptionnels dans une montée à plus de 3000 mètres gagnée dans l’effort. Une expérience qui s’impose comme une métaphore de la vie et qui nous rappelle que tout peut devenir possible dès lors qu’on le veut… Il faut dire qu’ils avaient la chance d’être accompagnés par Vincent Tornay, guide de montagne, et par deux enseignants passionnés d’alpinisme. Juste pour la confidence, car il faut que ça reste entre nous… Certains élèves ont avoué qu’ils avaient adoré ce voyage, mais qu’ils avaient aussi apprécié le confort du retour et qu’on ne se rendait pas toujours compte de la chance que l’on peut avoir de dormir dans un bon lit ou de pouvoir prendre une douche chaude… A l’orée de l’hiver, ces paroles ont un écho particulier… Cette petite pause a manifestement suffi à les requinquer puisqu’ils ont demandé à quand était fixé le prochain départ! C.B@Ella-Maillart #voyage #deuxièmeannée #Cervin

 

WhatsApp Image 2017-09-21 at 18.56.32

Tweet du 18 septembre 2017

WhatsApp Image 2017-09-19 at 13.35.41Déjà la quatrième semaine de cours qui commence, chacun a désormais pris ses marques et le premier voyage scolaire de l’année est lancé avec le départ des élèves de deuxième année inscrits à l’OC Alpes. Partis du lundi 18 au vendredi 22 septembre à la découverte de Zermatt et du Cervin, ces élèves sont  accompagnés de leur enseignant et guide de montagne Vincent Tornay, de Carole Hayoz et de Sébastien Saugy, deux passionnés d’alpinisme.
Il s’agit maintenant, ici, à Genève, de vous transmettre un peu de cette aventure… Et pas n’importe où à Genève, car écrire sur la montagne depuis l’ECG Ella-Maillart, c’est oser prendre sa plume derrière de grands auteurs, de grands alpinistes, de grands aventuriers. Il me faut donc compter sur la bienveillance de celle dont l’école porte le nom pour essayer de me faire l’écho de ce voyage que vivent actuellement nos élèves de seconde année et leurs accompagnants… Espérant bénéficier autant de son indulgence que de la leur et de la vôtre, très chères lectrices et très chers lecteurs, je vais donc tenter de rédiger quelques lignes… Je sais pourtant d’avance que c’est peine perdue ou presque, puisque c’est mettre vainement des mots sur une expérience toujours unique, car sans cesse renouvelée à travers l’admirable spectacle que les sommets nous donnent à voir…  De plus, quand la montagne nous appelle, c’est toujours un peu de nous qu’elle reflète tant l’immensité de ses paysages, aussi majestueux que grandioses, nous mène à un face à face avec notre propre représentation du monde… Partir vers les cimes, c’est s’élever, certes, mais c’est surtout accepter de se dépasser dans un effort qui nous impose d’entrer en communion avec la nature pour vivre intensément, vraiment et c’est encore, dans un même temps, apprendre à faire preuve d’humilité en mettant de côté toute forme d’orgueil.
Comme vous l’aurez certainement compris, les mots sont dérisoires et peinent à exprimer les émotions associées à ces instantanés de bonheur que nous offre chaque fois la montagne… On ne peut parvenir à décrire une telle expérience par procuration… Souhaitons donc un spectacle aussi exceptionnel que magique à tous nos voyageurs alpins et attendons qu’ils parviennent à trouver les mots pour nous raconter… À leur tour!
C.B@ Ella-Maillart #OCAlpes #deuxièmeannée #voyage #montagne

 

Tweet du 31 août 2017

porte petitLundi matin, le jour s’est levé sur une nouvelle année scolaire tandis que les portes de l’ECG Ella-Maillart s’ouvraient pour accueillir les élèves de préparatoire, première, deuxième et troisième année… 28 août 2017, jour de rentrée ! Et la rentrée, il faut bien se l’avouer, c’est toujours ce moment particulier qu’on a parfois peine à décrire tant il est teinté d’émotion et tant on se trouve partagé entre la nostalgie des vacances, du temps libre et la promesse d’apprentissages, d’échanges, de rencontres… Une rentrée, c’est effectivement une promesse, celle d’un voyage vers la connaissance, vers la découverte de soi, des autres et du monde qui nous entoure. Et c’est ainsi qu’il faut l’envisager car chaque journée peut alors nous transmettre le caractère unique de tous ses enseignements… Très belle année scolaire à tous ! C.B @Ella-Maillart #ruedItalie #rentréescolaire

République et canton de Genève | DIP connexion