Nouveau livre: Vers une école éco-logique (Daniel Curnier)

Faut-il changer l’école pour changer de modèle de société ou changer de modèle de société pour changer l’école ?
L’Anthropocène, époque géologique marquée par la perturbation des grands équilibres écologiques par les activités humaines, impose une transition des sociétés modernes vers un nouveau modèle d’organisation politique et de fonctionnement économique. Une transformation sociale d’une telle importance requiert de sortir du paradigme de la Modernité. L’institution scolaire, qui participe à cette construction d’un rapport au monde particulier, peut contribuer à une métamorphose de la société, à condition d’entreprendre une mutation conséquente. En effet, les fondements sur lesquels repose l’institution scolaire moderne remontent au XIXe siècle. L’école contribue donc à reproduire un rapport au monde problématique, dont elle est en même temps le produit.
Cet ouvrage propose un curriculum scolaire alternatif, qui engagerait l’école sur la voie d’une transition écologique fondée sur les principes de la durabilité forte, afin de permettre aux futurs citoyens de développer les savoirs, les compétences et les attitudes nécessaires pour faire face aux défis de l’Anthropocène. À condition que le modèle social évolue en parallèle, un projet éducatif adapté aux enjeux du XXIe siècle pourrait voir le jour.

 

L’auteur

Enseignant et docteur en sciences de l’environnement de l’Université de Lausanne, Daniel Curnier s’intéresse aux implications éducatives de l’entrée en Anthropocène, à partir des différentes disciplines des humanités environnementales et des sciences du Système Terre.

Plus d’information ici.

2021-02-22T18:24:55+00:00
République et canton de Genève | DIP connexion