Informations et guides pratiques pour les communes 2018-10-01T10:41:35+00:00

Guides pratiques pour les communes

Le DIP en collaboration avec les communes met en place des plateformes EDD dont l’objectif est de fédérer l’ensemble des établissements et des services communaux et autres partenaires concernés autour de projets concrets.

Le DIP a participé à la Rencontre communale pour un développement durable le 17 novembre 2015 avec comme thème « Plateformes Education en vue d’un développement durable : la valeur ajoutée d’un partenariat écoles/communes ». Quatre exemples de bonnes pratiques communales ont été présentés à cette occasion.

rencontres-communales_2015

ACTIONS COMMUNALES

La commune, un partenaire essentiel de la protection de l’air

Les communes peuvent jouer un rôle important dans la préservation de la qualité de l’air, en agissant sur le fonctionnement de leur propre administration et divers établissements situés sur leur territoire ou en influençant le comportement des citoyens.

Dans cette optique, l’Etat de Genève a répertorié les mesures qui peuvent être mises en place par les administrations communales et qui contribuent à moyen et long terme à limiter efficacement les émissions polluantes dans l’air.

Rassemblées et éditées en 2013 sous la forme du Guide pratique pour les communes pour protéger l’air et le climat, celles-ci constituent un catalogue très complet de recommandations et propositions de mesures concrètes et spécifiques.

Les communes peuvent jouer un rôle important dans la préservation de la qualité de l’air, en agissant sur le fonctionnement de leur propre administration et divers établissements situés sur leur territoire ou en influençant le comportement des citoyens.

Des communes exemplaires

Plusieurs communes genevoises ont déjà mis en place des démarches contribuant à la protection de l’air. D’autres sont en train d’évaluer les mesures qu’elles peuvent lancer. Ces initiatives exemplaires, communiquées par les communes dans le cadre de l’élaboration du Guide pratique pour les communes en 2013, démontrent que des actions concrètes et efficaces sont possibles. Elles apportent ainsi une source d’expériences précieuse pour tous les acteurs institutionnels qui souhaitent s’engager :

Construction et rénovation
  • Bardonnex: stade de football entièrement réisolé
  • Choulex: géothermie et pompe à chaleur
  • Grand-Saconnex: rénovation limitant la pollution intérieure
Energie
  • Bernex: Plan directeur des énergies
  • Ville de Genève: chauffage 100% renouvelable
  • Meyrin: réseau de chauffage à distance
Gestion des bâtiments
  • Céligny: essence alkylée pour l’entretien des espaces verts
  • Veyrier: chaufferie centrale à bois
Mobilité
  • Onex: ateliers éducatifs sur le développement durable
  • Pregny-Chambésy: création d’un emplacement Mobility
  • Thônex: potagers urbains

Vous aussi faites connaître une action exemplaire de votre commune en faveur de la qualité de l’air !
Contact

Des ateliers pour répondre aux besoins des communes

Comment protéger l’air en améliorant les performances énergétiques d’un bâtiment ?
Quelles sont les dispositions à connaître pour qu’un chantier communal soit parfaitement
conforme ?

Comment encourager concrètement les bonnes pratiques en matière de mobilité ?

Les réponses à ces questions – et à bien d’autres – ont été abordées durant trois formations organisées spécifiquement pour les représentants des communes genevoises. Gratuites et dynamiques, ces sessions ont présenté les outils utiles pour mettre en œuvre des futures actions, tout en valorisant le partage d’expérience grâce aux témoignages des communes déjà engagées dans des cas concrets.

Ce guide des Agendas 21 d’établissement scolaire a été élaboré dans le cadre de la Loi sur l’Action publique en vue d’un développement durable (article 11) et de la Loi sur l’Instruction Publique (article 4) de la République et canton de Genève. Il a reçu le soutien financier de l’Office fédéral du développement territorial (ARE/ODT) et la reconnaissance de l’UNESCO dans le cadre de la décennie des Nations Unies en vue du développement durable 2005-2014.

Cet espace est le fruit d’une collaboration entre le Département de l’instruction publique, de la culture et du sport et le Service cantonal du développement durable de Genève.

Avant-propos

Les numérotations, présentées dans cette démarche modèle en 9 étapes, n’ont pas la prétention de figer un ordre des étapes. Ainsi, plusieurs points de départ sont possibles, de même que plusieurs allers-retours sont envisageables entre les étapes. On peut imaginer de commencer un Agenda 21 par une action concrète ou un événement qui apportera une certaine visibilité au projet avant de retourner dans la démarche modèle.L’énoncé de ces étapes a comme simple objectif de faciliter le travail des porteurs du projet en proposant une vision logique du « processus A21ES » et de ses volets importants.

Attention !

Cette démarche est bien évidemment à adapter selon les ordres d’enseignement, les possibilités et les tailles des établissements scolaires et les choix didactiques des enseignants. Ainsi, dans l’Enseignement post-obligatoire où les élèves travaillent de manière très autonome, la démarche A21ES peut compter sur une forte implication des élèves dans la phase de diagnostic, de recherche d’actions, de mise en œuvre, etc. Au contraire, à l’Ecole primaire, et en particulier pour les petits degrés, le travail d’encadrement et de pilotage des enseignants a évidemment plus d’importance.

Enfin , l’entrée dans la démarche modèle suppose qu’un groupe de pilotage pluridisciplinaire soit constitué avec le soutien de la direction.

Neuf étapes :

Où trouver des Agenda 21 scolaires ?

www.comite21.org/nos-actions/education-developpement-durable/agenda-21-scolaires/index.html
Un guide d’aide à la mise en place d’Agenda 21 dans les écoles réalisé par le comité 21.

www.comite21.org/docs/guides/presentation_guide_a21.pdf
Guide méthodologique de l’Agenda 21 scolaire « De l’école au campus, agir ensemble pour un développement durable » Comité 21.

www.cg67.fr/index.asp?fic=page&id=10785
Un guide d’aide à la mise en place d’Agenda 21 dans les écoles réalisé par le comité régional du Bas-Rhin (F). Téléchargement du guide.

www.ecoles-en-sante.ch/data/data_130.pdf
Projet d’Agenda 21 de l’école Léo-Michaud (Yverdon).

http://eedd.scola.ac-paris.fr/agenda21.htm#0
Académie de Paris.

www.cr-bourgogne.fr
Comité régional de Bourgogne. Voir la rubrique > Lycée > Agenda 21.

www.crisla.org/ead/a21web.doc
Un Agenda 21 pour le lycée Dupuy de Lôme à Lorient (F).

LE CANTON DE GENÈVE S’ENGAGE SUR LA VOIE D’UN DÉVELOPPEMENT DURABLE

L’Agenda 21 du canton de Genève répond aux engagements pris par la Suisse à Rio en 1992 et 2012 lors de la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement, ainsi qu’à l’article 10 de la Constitution genevoise qui inscrit le développement durable comme principe directeur de l’action publique

En mars 2001, le canton de Genève a été le premier canton suisse à se doter d’une loi sur l’action publique en vue d’un développement durable.

Le service cantonal du développement durable, rattaché au département présidentiel, a pour mission de piloter et coordonner la mise en oeuvre de cette loi. Dans ce cadre, il accompagne également les acteurs du territoire.

 

LE CANTON DE GENÈVE S’ENGAGE SUR LA VOIE D’UN DÉVELOPPEMENT DURABLE

L’Agenda 21 du canton de Genève répond aux engagements pris par la Suisse à Rio en 1992 et 2012 lors de la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement, ainsi qu’à l’article 10 de la Constitution genevoise qui inscrit le développement durable comme principe directeur de l’action publique

En mars 2001, le canton de Genève a été le premier canton suisse à se doter d’une loi sur l’action publique en vue d’un développement durable.

Le service cantonal du développement durable, rattaché au département présidentiel, a pour mission de piloter et coordonner la mise en oeuvre de cette loi. Dans ce cadre, il accompagne également les acteurs du territoire.

LE CANTON DE GENÈVE S’ENGAGE SUR LA VOIE D’UN DÉVELOPPEMENT DURABLE

L’Agenda 21 du canton de Genève répond aux engagements pris par la Suisse à Rio en 1992 et 2012 lors de la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement, ainsi qu’à l’article 10 de la Constitution genevoise qui inscrit le développement durable comme principe directeur de l’action publique

En mars 2001, le canton de Genève a été le premier canton suisse à se doter d’une loi sur l’action publique en vue d’un développement durable.

Le service cantonal du développement durable, rattaché au département présidentiel, a pour mission de piloter et coordonner la mise en oeuvre de cette loi. Dans ce cadre, il accompagne également les acteurs du territoire.

Présentée publiquement le 24 septembre 2013 lors d’une conférence de presse (voir communiqué de presse), cette plateforme diffuse les «actions des communes genevoises en faveur de l’environnement».

Celles-ci ont été collectées lors d’un premier inventaire dressé par l’Association pour la sensibilisation au développement durable à Genève (ASDD – voir site www.genevedurable.ch), sur mandat de la direction générale de l’environnement du département de l’intérieur, de la mobilité et de l’environnement (DIME).

Il révèle que près de 1800 actions touchant tous les domaines de l’environnement y ont été conduites de 2006 à 2012.

Bien que non exhaustif à ce jour, cet inventaire permet de disposer d’une vue d’ensemble unique, susceptible de nourrir réflexions et projets politiques, de promouvoir l’échange d’expériences et l’intercommunalité.

Ce travail d’inventaire effectué par l’ASDD se poursuit avec le soutien de l’Association des communes genevoises (ACG). Des mises à jour périodiques de la plateforme seront donc effectuées.

 

Les communes genevoises, acteurs du développement durable

Grâce aux actions concrètes qu’elles mettent en place sur leur territoire, les communes sont des acteurs importants de la protection de l’environnement.

Les 12 domaines de l’environnement pris en compte sont :

Air – Bruit – Déchets – Sols – Eau – Nature et paysage – Forêts – Energie – Système de management environnemental – Toxicologie de l’environnement – Rayonnements non ionisants – Information, formation et éducation.

Les résultats de l’enquête montrent que des actions communales sont généralement conduites dans la plupart voire la totalité des domaines de l’environnement et que le nombre d’actions réalisées est très variable selon les domaines.

Bien entendu, l’importance des actions est très variable (notamment en termes d’investissement financier et humain ainsi que d’impact sur l’environnement).

 

Favoriser les bonnes pratiques

Les analyses effectuées et les contacts pris dans le cadre de cet inventaire montrent que cette enquête répond à un besoin d’information et d’échange à la fois entre les communes et les départements cantonaux concernés et entre les communes elles-mêmes.

L’inventaire permet de valoriser les efforts entrepris et les actions mises en œuvre dans chaque commune, de diffuser les modes de faire exemplaires et de favoriser la reproductibilité d’actions significatives et/ou originales.

 

Qu’est-ce-que l’ASDD ?

L’Association pour la sensibilisation au développement durable à Genève (ASDD) est une association apolitique, à but non lucratif et reconnue d’utilité publique. Elle a pour but de promouvoir le développement durable et l’application de ses principes à Genève (art. 2 de ses statuts).

Pour en savoir plus:
www.genevedurable.ch

LE CANTON DE GENÈVE S’ENGAGE SUR LA VOIE D’UN DÉVELOPPEMENT DURABLE

L’Agenda 21 du canton de Genève répond aux engagements pris par la Suisse à Rio en 1992 et 2012 lors de la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement, ainsi qu’à l’article 10 de la Constitution genevoise qui inscrit le développement durable comme principe directeur de l’action publique

En mars 2001, le canton de Genève a été le premier canton suisse à se doter d’une loi sur l’action publique en vue d’un développement durable.

Le service cantonal du développement durable, rattaché au département présidentiel, a pour mission de piloter et coordonner la mise en oeuvre de cette loi. Dans ce cadre, il accompagne également les acteurs du territoire.

Les cantons et les communes jouent un rôle centrale à la mise en œuvre du développement durable en Suisse. Leurs approches sont très diverses et ne portent pas toujours le nom d’«Agenda 21 local». Mais l’objectif est le même: s’engager, par le partenariat, sur le chemin d’un développement économique durable, compatible avec les impératifs environnementaux et équitable en termes sociaux.

République et canton de Genève | DIP connexion