L’Absence de gouvernail : expérimenter en classe que tout est art, en permanence.

ABSENCE DE GOUVERNAIL

Une proposition théâtrale de Filippo Filliger et Dorothée Thébert

Le spectacle est nourri de la pensée de Robert Filliou qui postule qu’il n’y a pas de frontière entre la vie et l’art. Le quotidien est l’occasion d’une expérimentation créative continue. Tout est art, en permanence. Le corpus de textes qui dessine la trame de L’Absence de gouvernail s’inspire de cette « filliousophie » :  les personnes dans le public deviennent les acteurs de cette expérience unique qui redonne au mot « communauté » sa valeur fondamentale. Une échappée roborative à la reconquête de la liberté intérieure et du potentiel créateur de l’action collective.

Robert Filliou était proche de la constellation Fluxus et des Nouveaux Réalistes. Cet artiste français a inventé le « Poïpoïdrome », un espace de création permanente qu’il a notamment expérimenté au Centre Pompidou en 1978. Fascinés par sa proposition, les artistes se sont demandés dans quelle mesure le théâtre, l’espace d’exposition ou l’école, pouvaient être le siège de notre Poïpoïdrome, c’est-à-dire un lieu où il serait possible d’expérimenter, avec le public, une filliousophie de vie qui mêle librement l’art et la création en alternant la réflexion et l’action. Plus précisément, le travail prend la forme de dialogues écrits à partir des discussions sur la recherche artistique, des actions brèves performées et des ateliers d’artisanat et d’écriture partagés avec les visiteurs de notre Poïpoïdrome, en l’occurrence les élèves.

Suite aux ateliers et aux représentations auprès de plusieurs classes d’ACCES II et de l’école de commerce Nicolas-Bouvier en connivence avec deux auteur.e.s, ceux-ci ont écrit deux textes:

  • l’un de Jérôme Richer à découvrir ici, L’art et le kéfir.
  • l’autre de Lucie Schaeren à découvrir ici, Il y a des tasses

L’année scolaire prochaine, Dorothée Thébert et Filippo Filliger continueront leur pérégrination artistique dans les écoles (informations suivront)

Quelques traces visuelles des interventions en classe en 2019 :