Carnet en déshérence par des élèves d’Arts visuels du Collège Rousseau

LE JEUDI APRÈS-MIDI 16 JANVIER 2020 DANS UNE SALLE D’ART DU COLLÈGE ROUSSEAU, DOROTHÉE THÉBERT ET FILIPPO FILLIGER ONT INTERPRÉTÉ « LAMPEDUSA UN ROCHER DE SURVIE » DEVANT LES ÉLÈVES DE 2E ANNÉE ARTS VISUELS EN OPTION SPÉCIFIQUE ENSEIGNÉE PAR NICOLAS FOURNIER.

À L’ISSUE DE CETTE MAGNIFIQUE PROPOSITION THÉÂTRALE ET DE L’ÉCHANGE SENSIBLE QUI L’A SUIVIE, LES ÉLÈVES ONT PRIS DES PHOTOS DES AUTEURS ET COMÉDIENS ALORS QU’ILS RANGEAIENT LEUR MATÉRIEL DE SCÈNE. CES PHOTOGRAPHIES ONT SERVI DE MATIÈRE PREMIÈRE À UN TRAVAIL D’ILLUSTRATION QUI REVISITE LIBREMENT CE MOMENT FORT VÉCU EN CLASSE.
C’EST CE TRAVAIL, INTERROMPU BRUTALEMENT AU MOIS DE MARS PAR UN ÉVÉNEMENT QUI N’A PAS CONNU DE FRONTIÈRES MAIS QUI NOUS A CONFRONTÉS PLUS CONCRÈTEMENT À L’IDÉE DE CONFINEMENT ET DE PRIVATION DE LIBERTÉS, QUI EST PRÉSENTÉ DANS LES PAGES QUI SUIVENT.
LE PROJET EST INCOMPLET, CERTAINS ÉLÈVES N’ONT PAS RÉUSSI À FINIR OU TRANSMETTRE LEURS DESSINS ET LES TEXTES QUI DEVAIENT LES ACCOMPAGNER N’ONT PAS ÉTÉ ACHEVÉS… ÉTAIT-CE UNE RAISON POUR NE PAS RÉUNIR CES QUELQUES PAGES ? OU PLUTÔT L’ÉVIDENCE D’UN LIEN SYMBOLIQUE AVEC LES OBJETS RÉCOLTÉS ET TRANSPORTÉS SI DÉLICATEMENT JUSQU’À NOUS PAR DOROTHÉE ET FILIPPO ?

CARNET EN DÉSHÉRENCE ICI