CANON AND ON AND ON… de Mark Lorimer

Du 22.04.2020 au 26.04.2020
ADC (Association pour la Danse Contemporaine)

Mark Lorimer, également danseur de la cie Rosas, propose de revisiter le canon musical. Avec lui, huit danseurs genevois se prêtent au jeu de ces polyphonies décalées. Une commande de l’ADC.

Invité par l’ADC à une résidence de création à Genève, Mark Lorimer propose à huit danseurs genevois un atelier comme un jeu dont il déjoue les règles. Huit danseurs avec lesquels il n’a jamais travaillé et qu’il découvre dans leur individualité. L’individualité précisément, Canon and on and on… la questionne.

Comment se reconnaître comme individu dans un groupe ? Quelles règles faut-il mettre en place pour vivre ensemble sans hiérarchie ni rapport de pouvoir? De sa propre expérience au sein de la compagnie Rosas, Mark Lorimer retire la beauté du groupe : « J’ai toujours aimé être un individu dans un ensemble, trouver ma place, grande ou petite, dans la globalité d’une création. »

L’histoire lui offre une technique ancienne pour approcher la question : le canon, « cette tyrannie, qui ajoute à la précision de l’unisson, la hiérarchie qu’induit l’ordre de présentation des interprètes. » Plus développé en musique qu’en danse, le canon est une composition musicale dans laquelle deux ou plusieurs voix jouent ou chantent exactement la même chose, mais de manière différée. Malgré sa rigidité, il permet des variations de rythme (canon augmenté, diminué ou inversé selon la longueur des notes ou des intervalles) que Bach a rendues célèbres avec l’Art de la fugue.

Et en danse ? Que serait un canon contemporain?  Reprenant les spécificités de la danse, le chorégraphe explore le temps, l’espace et le vocabulaire du corps pour expérimenter les variations possibles dans le cadre strict du canon. Et si nous modifiions le temps, et si les leaders variaient sans cesse le rythme, décidaient d’accélérer, de ralentir ou de changer de direction? Et si les erreurs et les transformations intégraient les reprises ? Et si celles-ci étaient inversées ? Le jeu semble infini. On y intègre le contact entre les interprètes et imagine un canon pour un seul corps…

Avec Canon and on and on… Mark Lorimer crée de nouveaux ordres possibles, réunit l’irréconciliable, met en scène huit solistes qui redécouvrent la joie de l’ensemble.

Responsable de la médiation: cecile.simonet@adc-geneve.ch

Lieu: salle des Eaux-Vives de l'ADC
Durée approximative: 1 heure
Contact pour la réservation: cecile.simonet@adc-geneve.ch
Années scolaires : 2019-2020
Degrés : Sec I, Sec II
Domaines : Danse, Musique
Types : Manifestation artistique publique
Contextes : Spectacle vivant
Disciplines : Citoyenneté, Musique
Thématiques: musique, danse