/ RECADRAGE / Un parcours littéraire et photographique sur le regard

Carnet Karelle Ménine, image Magali Dougados

RECADRAGE est un projet de recherche et d’exposition interrogeant à travers la littérature et la photographie la façon dont se « construit » notre regard sur le monde.

Parce qu’elle est première, l’image mentale est la sève. Parce qu’elle est pensée, la littérature suit. Et parce qu’elle est fragment de temps, vient la photographie. Dès lors, comment interroger notre façon de regarder tandis que la photographie est devenue quotidienne ? À partir de quoi regardons-nous ? Comment regardons-nous ? Comment s’arrêter un instant dans le flux d’images qui nous entoure pour recadrer notre regard ? Et surtout : comment analyser la spécificité des femmes dans ces domaines, elles à qui on a tant interdit ces terrains ?

Ce projet s’appuie sur les travaux de deux artistes suisses au talent sensible et extraordinaire bien qu’encore mal connues : Isabelle Eberhardt (1877-1904) et Annemarie Schwarzenbach (1908-1942) ainsi que sur nombre d’artistes femmes ayant arpenté ces champs artistiques de 1845 à 1945. Construit comme un cheminement, une tétralogie, il présentera un premier acte public au festival Les Créatives intitulé « Auteure inconnue » (17-29 novembre 2020), un second à la Foire du Livre de Bruxelles (février 2021) et un troisième intitulé « Regards d’Elles ! » à No’Photo Biennale de la photographie (septembre 2021), avant l’exposition finale en 2022 nommée « Recadrage ».

Auteure, historienne de formation, artiste plasticienne littéraire, dramaturge associée au Théâtre Le Poche pour la saison 20/21, Karelle Ménine enseigne la Sémiologie de l’image au CFParts de Genève depuis deux ans. Au lendemain de la présentation de documents d’archives d’Isabelle Eberhardt à la Maison TAVEL qu’elle avait organisée en 2019 s’était posée la question du : et maintenant ? Ce projet est le pas suivant. Elle a créé en parallèle « L’Ouv(r)oir », laboratoire d’étude consacré à ces questions. Elle s’est associée pour ce projet à Magali Dougados, photographe genevoise collaborant notamment à la Société de Lecture, au Grand Théâtre et à La Comédie de Genève.

Dossier de présentation complet ici

Pour les classes : 

L’Acte 1 « Auteure inconnue » au festival Les Créatives se composera d’une exposition immersive dans l’espace public, d’une exposition plus intimiste et de la publication d’un livret. Il interrogera l’anonymat des femmes dans la littérature et la photographie, notamment à partir de documents d’archives.

Des interventions conférences et des visites pédagogiques seront proposées aux classes du secondaire I et II pendant toute la durée de la présentation de l’Acte 1 du Festival Les Créatives, sur demande des enseignant.e.s, avec possibilité de recadrage selon les contextes d’enseignement. Ces interventions peuvent durer de 1h à 1h30 et seront encadrées par Karelle Ménine, accompagnée, selon les rendez-vous, par Magali Dougados.

Elles auront pour objectif :

  • de présenter les travaux des deux artistes piliers de ce projet mais également de femmes artistes moins connues, suisses notamment
  • d’interroger la question du regard par l’outil littéraire
  • d’interroger la place des femmes dans l’histoire de l’art et de la pensée
  • d’introduire et accompagner les éléments exposés

En cas d’intérêt ou pour tout renseignement à ce sujet, contacter : km@karellemenine.net

Fresque pour Isabelle Eberhardt au quartier des Grottes