« Coeur minéral » à Pitoëff 8-20 oct. Les multinationales et leurs conséquences humaines

Cœur Minéral du 8 au 20 octobre 2019 au Théâtre Pitoëff, rue de Carouge 52

Horaires : 19h mardi et jeudi – 20h30 mercredi et vendredi – 18h samedi et dimanche – Relâche le lundi

Boubacar, jeune cadre canadien, est envoyé par sa compagnie minière dans la région d’origine de ses parents en Guinée Conakry pour régler un problème avec la population. Confronté à une opposition farouche et à la violence des pratiques de ses employeurs, Boubacar va peu à peu remettre en question les fondements de sa vie.

Une fresque sur les multinationales, les opérations minières et leurs conséquences humaines. Une pièce chorale de l’auteur québécois Martin Bellemare, mise en scène par le genevois Jérôme Richer, qui, sous couvert d’évoquer la réalité dans un pays du sud, est une fine critique des actions des multinationales, qu’elles soient basées en Suisse ou ailleurs.

Le spectacle est un véritable outil pédagogique pour les enjeux économiques, sociaux et humains entre le Nord et le Sud – Par la Compagnie des Ombres (https://www.compagniedesombres.ch/)

Pistes pédagogiques

  • Les rapports nord/sud

Si la pièce se déroule en Guinée Conakry, elle parle, de manière plus générale, des rapports entre le nord et le sud. C’est-à-dire de comment les actions des multinationales occidentales ont des conséquences, parfois désastreuses, sur la réalité des pays du sud, étant guidées par une logique de production et de croissance sans prendre en compte réellement les enjeux et les problématiques locales (environnementales, sociales, etc). Et au-delà, de comment la richesse et le confort des habitants du nord se construisent, en grande partie, sur l’exploitation des pays du sud. La pièce est une bonne manière d’aborder la globalisation des échanges par un prisme local.

  • La migration

Un des personnages, Seydou, au début de la pièce est rapatrié en Guinée, menotté en avion, après avoir tenté de migrer en Europe. Dans l’impossibilité de retourner dans son village d’origine, tant le poids de la honte pèse sur lui, il est condamné à errer dans les rues de la capitale Conakry et devient moto-taxi. Aujourd’hui, en Suisse et en France, les ressortissants guinéens sont ceux qu’on retrouve en plus grand nombre dans les mineurs non accompagnés (MNA). Sans tenir un discours spécifique, Cœur minéral est une bonne porte d’entrée pour ébaucher une réflexion sur le sujet.

  • L’écriture contemporaine et le rapport au réel

Martin Bellemare, auteur québécois, a réalisé un véritable travail d’enquête pour écrire sa pièce. Il s’est nourri du réel l’ors d’une résidence d’un mois en Guinée Conakry, pendant laquelle il a rencontré les « personnages » de la pièce. Si nous sommes en présence d’une fiction, celle-ci est fortement documentée. Elle est un exemple de ce que la littérature peut dire du monde d’aujourd’hui, n’étant ni une écriture journalistique, d’historien ou de sociologue, mais une enquête transformée en objet littéraire, au même titre qu’Émile Zola l’a fait en son temps pour écrire Germinal.

  • Un projet transfrontalier :

La spécificité de ce projet est qu’il permet la rencontre de professionnels du théâtre de plusieurs nationalités (suisse, française, guinéenne, canadienne, ivoirienne) pour un spectacle joué dans quatre pays (Suisse, France, Guinée, Canada). Un tel projet ne va pas de soi. La collaboration entre les artistes du nord et du sud n’est pas sans poser de nombreuses difficultés au niveau administratif. Nous sommes ici face à un exemple mettant en avant la difficulté de circulation des personnes dans nos économies globalisées (alors que le problème ne se pose pas pour la circulation des capitaux).

Dossier pour les écoles ici

Possibilités d’échanges ou de collaborations avec les écoles :

  • Rencontre en classe avec Martin Bellemare, l’auteur de la pièce

Les 10 et 11 octobre (à confirmer : les 8 et 9 octobre). Possibilité d’un atelier d’écriture par l’auteur dès 4 heures à disposition (ou 2×2 heures).

  • Rencontre en classe avec un ou deux membres de l’équipe du spectacle

En amont des représentations.

  • Rencontre avec le metteur en scène

Avant les représentations (présences variables).

  • Rencontre au théâtre avec une partie de l’équipe du spectacle

A l’issue des représentations

Toutes ces rencontres et ces échanges peuvent être articulées autour de thématiques précises, comme celles présentées dans les pistes pédagogiques. N’hésitez pas à demander en fonction de vos attentes et besoins pédagogiques.

Personne de contact pour les écoles :

Céline Bolomey: celinebolomey@gmail.com – + 41 76 370 17 25

Réservations dès le 2 septembre auprès de : 

Billetterie Ville de Genève : http://billetterie-culture.ville-ge.ch/

Tél.: 022/418 36 18 + billetterie-culture@ville-ge.ch

 

 

Lieu: Théâtre Pitoëff
Tarif: 8-20 octobre 2019
Contact: celinebolomey@gmail.com - + 41 76 370 17 25