Société

Une Fois dans ma Vie / Gilles Legardinier

Eugénie et Victor ont la charge de faire tourner un petit théâtre à Paris ; ils s’ont entourés de plusieurs personnes pour s’occuper de l’éclairage, des décors, du son…etc. avec qui ils s’entendent bien. Parmi elles, Céline, qui se remet d’un divorce douloureux, qui s’occupe des costumes, et Juliette, chorégraphe, qui elle rêve de trouver l’amour. Avec Eugénie, elles passent de bons moments ensembles, en se racontant leurs doutes et leurs espoirs, en s’entraidant les unes les autres.

Cependant arriver à faire “tourner” un théâtre n’est pas une chose facile, et Eugénie et Victor auditionnent plusieurs artistes pour trouver une solution avant de devoir mettre la clé sous la porte. C’est alors qu’une idée un peu folle germe dans la tête d’Eugénie, qui n’ose en parler à personne, en tout cas pas au début, car elle sait qu’elle n’a pas le droit de se tromper. Elle aura besoin de toute l’équipe au grand complet, autant de ceux qui s’occupent de la technique que des autres, et pour finir du public, qui déterminera si le théâtre peut continuer à vivre. Le couple n’a aucune envie que cette aventure s’arrête, car cela fait plusieurs années qu’ils y consacrent toute leur énergie.

Avis personnel

Avec son style habituel, l’auteur nous entraîne dans une folle aventure qui a pour décor un théâtre, où l’on découvre les coulisses d’un lieu qu’il n’est pas facile de faire tourner.

Disponible dans les bibliothèques suivantes: Aimée-Stitelmann ; Jean-Piaget

 

petitpays

Petit Pays / Gaël Gaye

En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite soeur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce “petit pays” d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire. Gabriel voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français… “J’ai écrit ce roman pour faire surgir un monde oublié, pour dire nos instants joyeux, discrets comme des filles de bonnes familles : le parfum de citronnelle dans les rues, les promenades le soir le long des bougainvilliers, les siestes l’après-midi derrière les moustiquaires trouées, les conversations futiles, assis sur un casier de bières, les termites les jours d’orages… J’ai écrit ce roman pour crier à l’univers que nous avons existé, avec nos vies simples, notre train-train, notre ennui, que nous avions des bonheurs qui ne cherchaient qu’à le rester avant d’être expédiés aux quatre coins du monde et de devenir une bande d’exilés, de réfugiés, d’immigrés, de migrants.” Avec un rare sens du romanesque, Gaël Faye évoque les tourments et les interrogations d’un enfant pris dans une Histoire qui le fait grandir plus vite que prévu. Nourri d’un drame que l’auteur connaît bien, un premier roman d’une ampleur exceptionnelle, parcouru d’ombres et de lumière, de tragique et d’humour, de personnages qui, tous à leur manière, tentent désespérément de survivre à la tragédie.

Avis personnel

Le texte est bien écrit, poétique, les descriptions nous emportent au Burundi, on imagine les ruelles, les mangues que les enfants essaient d’attraper ou volent au voisin, les discussions sur la natte sous un arbre, l’école et les amis, puis la politique qui s’immisce au sein du quotidien. Tout le monde suit l’évolution des tensions du Rwanda, petit pays situé à la frontière du Burundi. Malheureusement, les tensions finissent en massacre. Les cadavres se multiplient et les réfugiés arrivent au Burundi, une terre qui s’embrase également. Gabriel doit s’enfuir avec sa petite sœur et s’installe en France. Ce roman est à découvrir absolument.

Disponible dans les bibliothèques suivantes: Aimée-Stitelmann ; André-Chavanne ; Bois-Caran ; CFPT-Bertrand ; Claparède ; Coudriers ; De Candolle ; Emilie-Gourd ; Foron ; Henry-Dunant ; Jean-Piaget ; Nicolas-Bouvier ; Rousseau ; Voltaire.

République et canton de Genève | DIP connexion