Elèves porteurs d’une pathologie chronique

Dernière mise à jour: 15 novembre 2014

L’élève porteur d’une pathologie chronique

L’école doit être en mesure de relever le défi d’accueillir ces enfants aux besoins particuliers et en leur offrant un lieu d’apprentissage adapté à leur état. Le fait d’apprendre est un droit que tout enfant a, et qui revêt une importance particulière chez ceux qui sont porteurs d’une pathologie chronique. C’est en effet à l’école que l’enfant passe la majeure partie de son temps, et c’est là qu’il sera considéré avant tout comme un élève, et non comme un malade.

Accueillir cet enfant, que l’on soit parent, enseignant ou soignant, c’est avant tout porter sur lui un regard positif, qui contribue à son développement et à la construction d’un avenir possible, sans l’emprisonner dans ses limites et dans ses incompétences. C’est accepter que cet enfant a, comme tous les autres, des besoins et des compétences qui lui sont propres, liés à son âge et à son développement, et non seulement à sa maladie.