Trouble des conduites

Dernière mise à jour: 28 octobre 2014

Le trouble des conduites est caractérisé par un modèle de comportement persistant dans lequel sont bafoués les droits fondamentaux d’autrui. L’enfant et l’adolescent présentant un trouble des conduites sont de nature impulsive et se comportent de façon souvent dangereuse et inacceptable du point de vue social. On distingue chez l’enfant souffrant d’un trouble des conduites quatre principaux types de comportements chroniques et persistants : agressivité, dommages aux biens ou vol, mensonges et violations graves des règles établies. Le trouble des conduites peut être dû à la génétique, à un milieu familial trouble, au tempérament de l’enfant, à des causes physiques ou à des facteurs neurologiques. On traite le trouble des conduites par une thérapie, principalement centrée sur l’établissement d’un comportement et le développement d’habiletés d’adaptation appropriées et, parfois, la médication. Le trouble des conduites peut être associé à d’autres problèmes, comme l’hyperactivité avec déficit de l’attention ou la dépression. Il y a corrélation entre le trouble des conduites et le trouble oppositionnel avec provocation. L’élève souffrant d’un trouble des conduites présentera habituellement des formes plus graves de comportements chroniques que celui qui présente un trouble oppositionnel avec provocation. Bon nombre de jeunes enfants atteints du trouble oppositionnel avec provocation développeront le trouble des conduites plus tard.

Des formes légères de trouble des conduites peuvent s’améliorer lorsque l’enfant grandit. Cependant, s’il n’est pas traité, le trouble des conduites peut entrainer échec scolaire, problèmes de santé mentale, problèmes d’ordre juridique, blessures, grossesse précoce et homicide ou autres crimes.

©Alberta Education. Medical/Disability Information for
Classroom Teachers.www.learnalberta.ca 2012

Le document comprend nombre d’informations et conseils pédagogiques pertinents pour les enseignants genevois, combien même le contexte scolaire canadien auquel il se réfère peut différer en divers points de la réalité genevoise.