Bienvenue au collège Calvin

Brève présentation

Le Collège Calvin accueille près de 800 élèves encadrés par environ 120 enseignant-e-s et une équipe technique et administrative d'une quinzaine de personnes. Ouvert en 1559, son bâtiment est situé à la rue Théodore-de-Bèze, au coeur de la vieille Ville de Genève. Cet établissement porte le nom de Jean Calvin, célèbre théologien et principal artisan de la Réforme protestante, mort à Genève en 1564.

Le bâtiment historique

Collège Calvin

Les horaires

Le bureau de l'huissier est ouvert

  • lundi, mardi, jeudi et vendredi : de 7h45 à 12h et de 13h à 17h
  • mercredi : de 7h45 à 12h35

Le secrétariat des doyens est ouvert

  • lundi, mardi, jeudi et vendredi : de 8h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h00
  • mercredi : fermé

Le centre de documentation est ouvert

  • lundi à vendredi : de 7h45 à 18h30
Matin Après-midi
H1 : 8h00-8h45 H6 : 12h25-13h10
H2 : 8h50-9h35 H7 : 13h15-14h00
H3 : 9h55-10h40 H8 : 14h05-14h50
H4 : 10h45-11h30 H9 : 15h05-15h50
H5 : 11h35-12h20 H10 : 15h55-16h40

Historique

Le 21 mai 1536, le peuple de Genève adopte la Réforme et décrète l'instruction publique obligatoire. Au mois de janvier 1558, le Conseil de la République ordonne de chercher un emplacement pour le collège. Deux mois plus tard, les magistrats, accompagnés de Calvin, vont visiter le terrain choisi, et les travaux commencent. Le maître de l'oeuvre, Pernet Desfosses, pousse l'exécution avec une telle rapidité qu'au début de novembre les cours peuvent s'ouvrir dans le bâtiment central.
Le porche est une remarquable construction de style Renaissance qui montre encore, dans ses ogives, une persistance de la tradition médiévale. Les clefs de ses voûtes portent des inscriptions en hébreu, en grec, en français et en allemand.
En 1560, le Conseil décide l'édification de l'aile sud, confiée à Jehan Budé et Ami de Chasteauneuf. La belle charpente est encore intacte après plus de 400 ans.
Le bas-relief en marbre, daté de 1561, qui surmonte le « petit porche» , mérite une attention particulière. Il est dû peut-être à un élève de Jean Goujon. En tout cas, il doit provenir de France, car il porte une couronne entourée de fleurs de lys au-dessus des armes de Genève, martelées sous l'occupation française de 1798 à 1813. Cette allégorie dans le meilleur goût de la Renaissance est une pièce unique dans notre ville.

L'Ordre du Collège de Genève, en latin Leges Academiae Genevensis, promulgué le 5 juin 1559 dans une cérémonie solennelle à la cathédrale Saint-Pierre, forme la charte constitutive non seulement du collège actuel, mais aussi de l'Université. Pendant près de trois siècles, les principes qu'il établit régiront l'enseignement, fondé sur les humanités classiques.
Par Théodore de Bèze, successeur de Calvin et premier recteur de l'Académie, nous savons que le Collège, ouvert aux enfants de tous les milieux, comptait au XVIe siècle 1200 écoliers pour une population de 13000 âmes.
A partir de 1836, l'enseignement fait une place de plus en plus large aux langues modernes et aux sciences.
En 1886, l'instruction professionnelle est réservée à des écoles spéciales et le Collège redevient une école de culture générale.
A partir de 1969, le nom de «Collège de Genève» est donné à l'ensemble des écoles de culture générale qui préparent aux études universitaires. Le Collège Calvin est l'une des plus importantes par l'effectif des élèves: environ 800 jeunes gens et jeunes filles de 15 à 19 ans. Depuis plusieurs années, le site abrite également le collège pour adultes Alice Rivaz.
Le Collège Calvin délivre des certificats fédéraux de maturité gymnasiale générale ou avec mention bilingue "allemand", diplômes permettant d'accéder à l'Université directement et sans examens.
Du grec ancien à l'informatique, le Collège Calvin fournit les bases d'un humanisme complet.