Usage de WhatsApp
20 juin 2018
Note de service du SEE

Le 24 avril dernier, l’application de messagerie instantanée WhatsApp (appartenant à Facebook) a annoncé le relèvement de l’âge minimal d’utilisation de 13 ans à 16 ans.

Cette décision s’aligne sur le Règlement général sur la protection des données (RGPD) qui est entré en vigueur le 25 mai dans l'Union Européenne et concerne aussi, par capillarité, la Suisse.

En effet, l’article 8 du RGPD fixe à 16 ans l'âge auquel un mineur peut consentir au traitement de ses données à caractère personnel par lui-même.

Il est connu que des enseignants utilisent WhatsApp pour communiquer avec leurs élèves, auprès desquels l’application est très populaire. Cette pratique n’est aujourd’hui plus possible, puisqu’elle inciterait les adolescents à enfreindre les règles posées par l’application pourrespecter la législation.

A noter que l’usage de WhatsApp était déjà prohibé au DIP pour la communication entre enseignants et élèves.

En effet, la directive départementale (D.SEM.00.08) Conditions d'utilisation des outils et services informatiques destinés à la pédagogie du 12 septembre 2013 indique :

« Lorsque les enseignant-e-s proposent du travail collaboratif à leurs élèves, ils doivent utiliser les plates-formes destinées à l'enseignement et non les réseaux sociaux grand public. Ceux-ci peuvent en revanche être utilisés comme objets d'enseignement dans le cadre, par exemple, de l'éducation aux médias. (point 2.8). »

Les outils qui peuvent être utilisés sont indiqués ici : plates-formes collaboratives et blogs de classe.

Contact DGEO : Isabelle Vuillemin, directrice du SEE (isabelle.vuillemin@etat.ge.ch)