Vous êtes ici : Accueil / Présentation / Présentation Formation / EPS Expert-e en cytodiagnostic

EPS Expert-e en cytodiagnostic

La formation de Cytotechnicien évolue vers le titre fédéral : 

 

L’article 63 de la Constitution fédérale de 1999, place la formation professionnelle sous la responsabilité de la Confédération, à l’exception de la formation des enseignants des degrés primaire et secondaire (enseignement général), de l’enseignement spécialisé, de la logopédie et de la psychomotricité. Toutes les filières non HES des domaines des arts, de la santé et du travail social, qui étaient jusque-là de la compétence des cantons, ont été intégrées dans la loi fédérale sur la formation professionnelle[1] lors de sa révision de 2002. Celle-ci prévoit que la formation professionnelle est une tâche commune de la Confédération, par le biais du Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI), des cantons et des organisations du monde du travail (ORTRA). Il a donc été nécessaire de constituer ces dernières dans les domaines qui n’en disposaient pas.

La responsabilité des ORTRAs consiste à déterminer les profils de compétences et les contenus des plans de formation selon les dispositions prévues par les Ordonnances de référence. Dans les domaines des arts, de la santé et du travail social, les ORTRAs ont été appelées à identifier les formations requises et à les catégoriser selon les titres suivants prévus par la loi:

-    Attestation fédérale de formation professionnelle (AFP)

-    Certificat fédéral de capacité (CFC)

-    Maturité fédérale professionnelle (MP)

-    Examen professionnel fédéral (EPF)

-    Diplôme d’école supérieure (diplôme ES)

-    Examen professionnel supérieur (EPS).

Les formations aboutissant à ces titres fédéraux sont classées dans l'Ordonnance sur le cadre national des certifications pour les diplômes de la formation professionnelle[2], selon le niveau de complexité des savoirs, des aptitudes et des compétences qu’elles visent. Ce cadre permet leur reconnaissance internationale en comparaison avec le cadre européen des certifications.

A Genève, le Centre de formation professionnelle santé et social délivre depuis plus d’une vingtaine d’années des titres cantonaux dans le domaine de la cytologie, qui ne disposent plus de la même possibilité de reconnaissance que les titres fédéraux. Pour positionner cette profession dans le contexte de la loi fédérale, le SEFRI a approuvé en 2014 le règlement concernant l’examen professionnel supérieur d’expert-e en cytodiagnostic proposé et soutenu par l’Organisation faîtière nationale du monde du travail Santé (OdASanté) et la Schweizerische Gesellschaft für Zytologie (Société Suisse de Cytologie, SSC)[3]. Cette décision amène les détenteurs du nouveau titre à pouvoir faire valoir leurs compétences comme relevant de la formation professionnelle supérieure.

La direction de l’enseignement secondaire II et tertiaire B (DGESII), qui pilote les offres "école" de formation dispensées dans les Centres de formation professionnelle, a décidé, d’entente avec les partenaires concernés, que l’offre postgraduée de technicien en cytologie cédera sa place en 2018 aux modalités d’obtention du titre fédéral. Des représentants des Hôpitaux universitaires de Genève, de l’Office pour l’orientation, la formation professionnelle et continue (OFPC) et de la DGESII ont réuni leurs efforts pour assurer une transition harmonieuse. Les informations actualisées à propos de l'examen fédéral pourront être consultées auprès des associations professionnelles qui ont la responsabilité de son règlement:

OdASanté:  https://www.odasante.ch/fr/home/

SSC: https://cytology.ch/fr

 

Equivalence du diplôme


Jusqu'au 31 octobre 2021, les personnes ayant obtenu un titre de l’école suisse de cytologie pourront entreprendre, jusqu’au 31 octobre 2021, des démarches pour obtenir, par équivalence, le titre fédéral. Elles seront averties de cette possibilité par un courrier envoyé à leur dernière adresse connue par l’école. Les informations seront diffusées également par l’OFPC dans le cadre de la Commission faîtière du pôle santé, sur le site orientation.ch, et par l’intermédiaire des associations professionnelles. Le site www.epsante.ch renseigne dès à présent sur la procédure en vigueur.

Les personnes intéressées à pratiquer en qualité d’expert en cytodiagnostic peuvent s’adresser directement aux employeurs pour réaliser les deux années d’expérience nécessaires pour se présenter à l’examen.



[1] Loi fédérale sur la formation professionnelle (LFPr) du 13 décembre 2002

[2] Ordonnance sur le cadre national des certifications pour les diplômes de la formation professionnelle (O-CNC-FPr) du 27 août 2014

[3] https://www.becc.admin.ch/becc/public/bvz/beruf/show/85532


La profession

Le-la cytotechnicien-ne effectue de façon autonome, mais sous la responsabilité d’un-e cytopathologue diplômé-e, les diagnostics cytopathologiques et toutes les techniques de préparation du matériel biologique y relatif.

Ils(elles) sont donc des collaborateurs indispensables des instituts de pathologie et des laboratoires privés spécialisés.

 

Formation Cytotechnicien-ne

Les débouchés

La profession s’exerce dans des instituts de pathologie universitaires de Suisse et dans les laboratoires privés.

La formation

 Voir le site epsante.ch


« Mai 2019 »
Mai
DiLuMaMeJeVeSa
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031
      accès au calendrier pleine page