Les technologies numériques font partie du quotidien des enseignant·e·s du secondaire

Lundi, 11 Septembre, 2017

Face aux technologies numériques la grande majorité du corps enseignant du secondaire I et II se dit technophile et autodidacte. Ce constat ressort de la consultation lancée par le SEM début 2017 sur l'utilisation des technologies numériques dans un cadre scolaire.

1060 personnes ont répondu au questionnaire, ce qui équivaut à un taux de participation significatif de près de 25%.

En entrant dans le détail, on constate d'emblée que 99,5% des enseignant·e·s utilisent le numérique pour préparer leurs cours. Et 72% le font systématiquement. Et en classe, alors? Seuls 4,5% affirment ne jamais utiliser les technologies numériques.

Ces dernières font donc partie du quotidien des enseignant·e·s, que les 3/4 estiment maîtriser de manière suffisante ou largement suffisante. Assez logiquement, près de 80% des sondé·e·s disent avoir consacré à la formation continue entre zéro (48%) et un ou deux (31%) jours au cours des deux dernières années.

D'autres éléments méritent d'être mis en relief. Ainsi, l'absence du Wi-FI est déplorée par 60% de l’ensemble du corps enseignant ayant participé au sondage. Au CO toutefois, ce sont les imprimantes qui font le plus défaut, relèvent 70% des sondés.

Ce n'est pas une surprise, les enseignant·e·s utilisent leur propre matériel dans le cadre professionnel, à commencer par l'ordinateur portable (60%). A l'inverse, ils ou elles demandent rarement que les élèves en fassent de même. Même si les smartphones des élèves commencent à se faire une place à côté des cahiers, manuels et classeurs: 19% des enseignant·e·s du CO et 27% de l'ESII (toutes orientations confondues) demandent leur utilisation en classe.